Limites numériques

par | 18 Jan 2016

Janvier ne s’est encore étiré que pour moitié, mais déjà nous voilà repus de voeux de bonne année, de bonheur, de santé, de prospérité, de réussite professionnelle et d’épanouissement personnel. Il est toujours agréable de recevoir toutes ces marques d’attention, de se sentir porté par ce courant d’optimisme bienveillant, et particulièrement lorsque celui-ci nous parvient sous pli cacheté.

Car en effet, la grande tendance de l’année semble être le retour de la carte imprimée. Après des années de voeux numériques impersonnels, qui se perdaient au milieu d’une liste de mails et dont on ne prenait même plus la peine d’ouvrir la pièce jointe, le début d’année 2016 redonne ses lettres de noblesse à la carte imprimée sur laquelle vient se lover un petit mot personnel et généralement calligraphié. Un changement engendré par un constat : le mail est souvent considéré comme un courrier intrusif ou, pour le moins, dépourvu de toute chaleur et de toute émotion et donc destiné à être oublié quasi instantanément. La lettre, au contraire, confère un côté solennel et exceptionnel à votre message qui gagnera ainsi en portée et vous permettra de vous démarquer. Un retour en grâce du papier qui est également visible à travers les cartons d’invitation.

Ce constat marque une des limites du numérique : ce que l’on gagne en praticité l’est parfois au détriment de l’efficacité. L’autre grande limite résidant dans la sécurité d’utilisation du web. Car toutes nos données, une fois dématérialisées et parties sur le cloud, deviennent accessibles au moindre hacker amateur, et l’on ne compte plus le nombre de sites de sociétés et d’organismes piratés à des fins plus ou moins criminelles. A tel point que certaines organisations ont déjà opéré un retour en arrière pour remplacer leurs ordinateurs surpuissants par des machines à écrire, et ainsi mettre fin à tous risques de fuites non intentionnelles…

Assiste-t-on pour autant à l’éclatement de la bulle digitale ? Non bien sûr. Cette innovation technologique constitue une évolution majeure, et modifie définitivement de nombreux domaines touchant à notre vie quotidienne et professionnelle. Un monde sans internet, sans smartphone, sans fibre optique ne serait aujourd’hui plus envisageable, et tant pis pour les quelques « digital detox ». Quant à l’Ubérisation de notre économie, elle ne fait sans doute que commencer tant la création de ces nouvelles plateformes de services permet d’envisager les relations entre clients et fournisseurs sous un angle différent, en redonnant de la liberté aux échanges et du pouvoir aux acteurs, en corrélation avec les attentes d’une nouvelle génération.

Mais ces quelques exemples tendent cependant à démontrer que le numérique est désormais un marché mature, où l’engouement aveugle du consommateur a laissé place à la réflexion. Une récente étude démontrait d’ailleurs que l’essentiel de la population française n’a aucune intention d’acquérir un drone, une montre connectée ou un bracelet de santé. Il faudra encore faire sauter quelques barrages avant de nous imposer l’ère du « tout numérique ».

0 commentaires

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité