L’industrie 4.0 entre risques et opportunités

par | 8 Déc 2016

L’UIMM de l’Ain planchait, mardi 29 novembre, sur les opportunités de l’industrie 4.0, à travers deux tables rondes composées d’experts et de chefs d’entreprise. Une intervention résume à elle seule, l’ensemble des débats. Le groupe Jacquemet, spécialiste du travail du fil, du ressort, de la découpe et de l’emboutissage, expérimente l’impression 3D. Loin de son métier d’origine, elle lui a permis de répondre au besoin de certains clients, en concevant des pièces plastiques impossibles à produire autrement. «Nous l’utilisons aussi pour procéder à des essais d’outillages de soudure avant usinage, ce qui représente des économies conséquentes», souligne Christophe Jacquemet qui craint tout de même l’impact de ces technologies. «Nous fabriquons des pièces pour la serrurerie, domaine dans lequel il existe déjà des solutions plastiques en fabrication 3D. Il se pourrait finalement que l’industrie 4.0 soit plus destructrice que créatrice de valeur.»

L’industrie 4.0 est ainsi apparue tout au long de ces travaux, à la fois comme une source d’opportunités et une menace. Le souci des experts est donc de permettre aux industriels de garder la maîtrise de leurs savoir-faire et de leurs données. …

0 commentaires

Découvrez également :

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Loop Sports reconditionne votre matériel de sport

La plateforme de seconde main, hébergée à l'Annecy Base camp d'OSV, rachète vélos, skis, snowboards... et parapentes aux particuliers et professionnels qu'elle répare pour les revendre "comme neuf" au prix d'occasion. Plus qu’une plateforme web de seconde main,...

LIRE LA SUITE

Ça gaze pour la cidrerie Les Pentes !

Atelier collage d’étiquettes dans le hangar de la Cidrerie Les Pentes, à Arith. Julien Savaux, 36 ans et Aurélien Bouzac, 40 ans, armés de leur seau de colle et d’une pile de très jolies étiquettes, s’attaquent à une armée de bouteilles de 75 et 33 centilitres....

LIRE LA SUITE

Publicité