Deux lecteurs du Courrier Economie ont représenté notre région lors du 5ème prix littéraire PHR.

« Vous aimez les livres et les auteurs ? Grâce à votre journal, devenez membre du 5ème prix littéraire des hebdos en région. » Il n’en fallait pas plus pour convaincre Lætitia Blanchet, secrétaire en charge des annonces légales du Courrier Economie, pour lancer sa candidature.
Pour s’amuser, au début. Pour le jeu. C’était en septembre dernier. En octobre, fini de rigoler: la jeune trentenaire avait séduit le syndicat de la presse hebdomadaire régionale avec sa lettre de motivation. Cette lectrice accomplie, fan de Zola ou d’Amélie Nothomb, a donc reçu une dizaine de livres chez elle. Tout comme un autre lecteur du Courrier Economie, Maurice Peter, directeur général des services de la mairie de Saint-Rambert-en-Bugey. Allons bon ! Deux personnes représentent donc la région Rhône-Alpes lors de ce prix qui réunit 22 jury de la France entière. Et deux lecteurs du Courrier !

Dix livres sont ainsi à découvrir, mais aussi à départager. « Certains se sont lus en deux heures, d’autres en quinze jours, explique Lætitia Blanchet. Si tous les romans étaient très différents, une thématique ressortait néanmoins: l’identité et, souvent, la place du père. »
Sans être critique littéraire, le jury devait ensuite parler des oeuvres – à Paris – selon son ressenti propre. « Nous n’avions pas de grille de lecture, raconte Lætitia. Alors, j’ai rédigé des fiches pour m’aider, avec le résumé de l’histoire, les personnages principaux et mon ressenti. »

Et le 19 janvier, rendez-vous à la société des gens de lettres, à Paris. « Nous avons été accueilli dans un hôtel privé, tout près du Panthéon et du jardin du Luxembourg, ajoute encore Lætitia. Patrice Juarez, chargé de communication du syndicat de la PHR, Eric Lejeune, son président, et Philippe Delaroche, président du jury, rédacteur en chef du magasine Lire et conseiller littéraire de l’émission la Grande Librairie sur France 5, coordonnaient les opérations. L’après-midi a été consacré aux délibérations autour des ouvrages. Nous avons tous beaucoup parlé, échangé, notamment autour de nos trois livres préférés. Trois votes successifs ont été nécessaires pour départager les auteurs et finalement, c’est Lilyane Beauquel, pour son roman Avant le silence des forêts (édition Gallimard), qui l’a emporté, avec quasiment l’unanimité. » Un livre qui traite avec sensibilité du quotidien d’un jeune Allemand et trois de ses camarades dans les tranchées, pendant la guerre de 1914-18, en Lorraine. « L’auteure a écrit avec des mots ciselés, parfaitement travaillés et adaptés pour faire ressentir des émotions, poursuit Lætitia. On entend la musique des mots, dans cette suite de tableaux littéraires. »

L’auteure n’ayant pu se déplacer, c’est le représentant des éditions Gallimard qui a reçu son prix dans la soirée.
« Ce prix a été une occasion enrichissante d’échanger avec d’autres lecteurs, c’était une très bonne expérience », en conclu Maurice Peter, grand lecteur, plutôt tourné vers les essais et les biographies.
« Je suis repartie avec une liste de livres à découvrir absolument », se réjouit Lætitia. Voilà qui promet de belles soirées… de lecture !