Miliboo assoit ses finances

par | 29 Juil 2020

Spécialiste du mobilier tendance, Miliboo publie des résultats annuels en amélioration et connaît un bon démarrage 2020-2021.

Chiffre d’affaires de 29,9 millions d’euros, en hausse de 30,3% et excédent brut d’exploitation retraité de 0,5 million d’eurosMiliboo publie chiffres 2019-2020 « encourageants » . « Le résultat net reste certes négatif mais uniquement en raison de la comptabilisation de gratuités (ndlr : par exemple, les publicités diffusées sur les supports du groupe M6 et rémunérées en obligations convertibles en actions).  Sans ces dernières, il serait légèrement excédentaire  », souligne Guillaume Lachenal, son pdg. En progression de +29,9%, par rapport à 2018-19, la marge brute s’établit à 17,7 millions d’euros. Le spécialiste haut-savoyard du mobilier tendance estime qu’il commence à bénéficier de « l’effet de levier de la croissance » qui permet progressivement une meilleure absorption de charges par ailleurs bien maîtrisées.

Croissance soutenue

Cette forte progression résulte d’une augmentation du panier moyen (257 euros HT, + 4,4%) et des quantités vendues (+23,2%). Dopée par les retombées publicitaires du partenariat noué avec M6, l’activité est réalisée à 86,3% en France. A l’international, elle connait une croissance soutenue (+14,3%),  principalement en Allemagne, Espagne et Italie. Le résultat net qui était de – 0,9 million en 2018-2019 s’établit à –1,8 million. « Mais hors charges non décaissables il serait légèrement positif », précise Miliboo qui dispose d’une trésorerie disponible de 8,7 millions d’euros, après l’obtention d’un prêt garanti par l’Etat de 4,4 millions d’euros.

De bonnes perspectives

Engagé au 1er mai, l’exercice 2020-2021 bénéficie d’une accélération de la croissance observée en avril (+54%). Sur ces deux premiers mois, le chiffre d’affaires du premier trimestre 2019-2020 a été quasiment réalisé. Miliboo compte sur cette croissance mais aussi sur l’amélioration de sa marge brute et le contrôle des charges pour continuer d’améliorer la rentabilité. Basée sur le parc d’activité Altaïs à Chavanod, la société qui a été fondée en 2006 emploie une cinquantaine de salariés. Elle propose 2500 références de mobilier pour la maison sur son site de vente en ligne et dans ses deux Milibootiks (Paris et Lyon). Présente commercialement dans 8 pays, elle maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeur (conception/design, contrôle qualité, marketing et relations clients)..

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ouverture des stations : les clés du débat

« Il me semble impossible d’envisager une ouverture des stations pour les fêtes de fin d’année ». la phrase d’Emmanuel Macron n’en finit pas de faire couler de l’encre et d’agiter les réseaux. C’est dans ce contexte...

Lire la suite

Au Pipa, Patagonia et Pampa se côtoient

En attendant un tassement de la crise sanitaire, le Parc Industriel de la Plaine de l’Ain (Pipa) poursuit sa mission. Véritable poumon économique, il a inauguré “Patagonia”, un bâtiment locatif d’environ 1000 m2 de...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest