Mise en orbite

par | 11 juin 2012

Arnaud Montebourg aura sans doute fort à faire avec son nouveau ministère du redressement productif. Car derrière ce nom barbare, qui peut prêter à sourire, se cache la volonté du gouvernement de lutter contre la désindustrialisation du pays et de recréer des emplois.

Mais la tâche sera rude. Aujourd’hui, la production industrielle ne représente plus que 14% de notre richesse nationale et la descente aux enfers ne semble pas vouloir se terminer. L’actualité économique des derniers jours a notamment été dominée par la volonté du groupe Unilever de fermer son usine Fralib (sachets de thé – 180 salariés), ou encore la mise en redressement judiciaire de Technicolor (décodeurs numériques – 350 salariés), coulée par la concurrence asiatique et sa main d’oeuvre à bas coût. En dernière minute, on apprenait également le dépôt de bilan du groupe Doux (leader européen de la volaille – 3400 salariés – 800 éleveurs fournisseurs), malgré la tentative du gouvernement de renégocier la dette estimée à 437 millions.

Au total, la CGT estime que 45 00 emplois seraient actuellement menacés dans l’hexagone ; chiffres confirmés par Bercy. Dans ce contexte, le recours à la croissance, soutenue par une politique de grands projets publics, en particulier dans certains secteurs d’avenir, apporterait sans doute à nos entreprises une bouffée d’air frais attendue.

La France s’apprête pourtant à scier unes des branches sur lesquelles elle est assise. En effet, sa récente intention de ne plus contribuer au financement d’une des misions de l’Agence Spatiale Européenne serait un coup dur pour les entreprises françaises de l’aérospatial qui perdraient, selon les estimations, 280 millions de commandes et sans doute leur leadership.

Mais plutôt que d’avoir la tête dans les étoiles, peut être le nouveau gouvernement préfère-t-il garder les pieds sur terre et reporter son aide à d’autres secteurs économiques jugés plus prioritaires et plus créateurs d’emplois. L’avenir nous le dira.

0 commentaires

Découvrez également :

Le salon Plein les Papilles 2023 ©Carole Muet

Gastronomie : la recette du succès

Les animations autour de la culture et du patrimoine culinaire sont riches et variées. Elles se déclinent à travers tout le département pour un cocktail de produits du terroir. Avec l’automne, la saison des salons et autres festivals gastronomiques est lancée. Les...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 28 septembre 2023

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°39 du 28 septembre 2023 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS