Montagne : la CDA rachète Evolution 2

par | 23 Sep 2021

La Compagnie des Alpes a annoncé, jeudi 16 septembre, avoir finalisé le rachat de la marque savoyarde Evolution 2.

Après trois ans de pourparlers, la Compagnie des Alpes (CDA), leader mondial des remontées mécaniques, vient de faire l’acquisition de la marque Evolution 2, spécialiste du ski et des activités outdoor, et prend 60 % du capital de dix sociétés sous licence, implantées dans les Alpes françaises, dont cinq dans les stations où elle opère*. Avec la possibilité de racheter les 40 % restants dans les cinq ans. En 2019, le périmètre de ces dix sociétés a représenté 12 millions d’euros d’encaissements. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.

Une diversification annoncée

« Cette opération de croissance externe s’inscrit totalement dans notre stratégie de diversification et le développement des activités montagne l’été », se félicite David Ponson, directeur des domaines skiables et de la montagne à la Compagnie des Alpes.

En opérant de la sorte, le groupe se positionne comme un accompagnateur du développement des territoires, avec la volonté affichée de ne plus être autant dépendant du ski. « Nous voulons offrir davantage d’activités été/hiver pour optimiser l’expérience client, et le rachat de ce réseau d’écoles va nous y aider puisqu’il propose un panel de 55 activités outdoor », ajoute le responsable “montagne”. En plus, Evolution 2 possède une vraie expertise dans l’organisation d’animations et d’événements.

Evolution 2, créée par Hervé Favre (en photo) en 1987 à Tignes, compte 24 franchisés en France et à l’international réalisant 20 M€ d’encaissements par an. Plus de 500 professionnels (moniteurs de ski, guides de haute montagne…) travaillent pour la marque. Crédit photo Evo 2

Pour le fondateur-dirigeant d’Evolution 2, Hervé Favre, « la complémentarité est évidente et nous sommes totalement en phase avec la CDA qui place le client au cœur de sa stratégie ». Car si, au départ, l’entreprise jusqu’alors basée à Talloires n’était pas à vendre,

« l’opportunité était belle de nous adosser à un groupe comme la CDA, qui va nous donner les moyens de nos ambitions », se félicite Hervé Favre, qui reste aux manettes comme directeur général.

Il annonce d’importants projets, dont la création d’un « base camp de l’outdoor ». Son équipe a rejoint le siège montagne de la Compagnie des Alpes à Chambéry.

* Ces dix stations de ski sont Tignes, Val d’Isère, La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry, Val Thorens, Avoriaz, Chamonix, La Clusaz et Megève.

Photo Une : Evénement sportif Du flocon à la vague – crédit photo Evo2

Par Patricia Rey

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Ski : les ESF prennent le virage du “toute-saison”

À la veille de l’hiver, le Syndicat national des moniteurs du ski français fait le point et affiche ses ambitions pour 2023. Avec ses 17 000 “pulls rouges” (et 300 nouveaux diplômés par an) répartis dans 220 écoles, 2,5 millions de clients, 4 000 jeunes en...

LIRE LA SUITE

Ski alpin : un Critérium sans les dames

À Val d’Isère, la 67e Coupe du monde de ski alpin ne durera qu’un week-end, les 10 et 11 décembre, en l’absence des épreuves féminines, au grand dam de l’organisation. Le Critérium de la première neige de Val d’Isère ouvre traditionnellement le bal des épreuves de...

LIRE LA SUITE

Publicité