La nature reprend peu à peu ses droits sur le Rhône

La nature reprend peu à peu ses droits sur le Rhône
3 (60%) 2 votes

Les actions engagées depuis une vingtaine d’années ont permis de maîtriser les pollutions et de renaturer le fleuve qui gagne en qualité.

Quelle est la qualité des eaux du Rhône ? Quelles sont les actions de restauration engagées depuis 20 ans ? Quels sont les liens entre le fleuve et les territoires qu’il traverse ? Ce sont quelques uns des sujets abordés lors d’un colloque organisé début octobre par l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse en direction d’élus, techniciens, associations et acteurs du monde économique.

Plus de biodiversité

Plus aucun secteur du fleuve n’est classé en état médiocre ou mauvais. La mise aux normes des stations d’épuration a permis de diviser par 5 la pollution domestique qui est désormais maîtrisée. Idem pour les rejets industriels beaucoup mieux traités et la contamination par les PCB, sous surveillance. Le programme de restauration inédit déclenché suite aux grandes crues de 2002 et 2003 a également permis à la nature de reprendre peu à peu ses droits. Depuis 2005,  le lit du Rhône a été remodelé, d’anciens bras rouverts, des lônes recreusées afin de lui redonner un cours plus naturel et de favoriser le retour de la biodiversité. Au total, 38 km de berges et de bras secondaires ont été renaturés tandis que 150 km de fleuve et affluents sont de nouveau accessibles aux poissons migrateurs.

Une valorisation des espaces

Avec la restauration du Rhône et de ses zones humides, les paysages s’embellissent et favorisent le développement d’un tourisme vert. La ViaRhôna, cette voie cyclable qui longe le fleuve sur plus de 800 km du lac Léman jusqu’à la Méditerranée, a vu sa fréquentation augmenter de 26 % depuis 2013. Le nombre de kayakistes sur le Haut-Rhône a doublé en 3 ans. Et suite aux travaux sur les secteurs de Chautagne et Belley, entre Ain et Haute-Savoie, les pêcheurs sont revenus en nombre.

Des efforts à poursuivre

D’ici 2021, 35 sites industriels et 10 stations d’épuration doivent réduire leurs émissions de substances dangereuses dans le fleuve où 150 toxiques différents sont encore mesurés. 400 hectares de zones humides doivent être restaurer et 60 km de fleuve restent à ouvrir aux poissons migrateurs. L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse qui pilote les volets qualité, ressource, biodiversité du plan Rhône prévoit d’intervenir à hauteur de 50 millions d’euros sur les cinq prochaines années. Une enveloppe qui viendra s’ajouter aux 60 millions d’euros d’aides allouées sur la période 2007-2014.

@Alain Rouiller Flickr

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Stéphane Rosnoblet, entrepreneur de terrain(s)

Stéphane Rosnoblet, entrepreneur de terrain(s)

Il est à la fois patron du groupe de distribution Provencia et président du club de foot de Grenoble, le GF 38. Dans une grande interview ce chef d’entreprise plutôt discret de nature se confie à Eco. Un moment rare dans lequel il évoque son parcours, la situation du...

Nominations, élections et changements de fonctions en série

Nominations, élections et changements de fonctions en série

Conseil général, partis politiques, Compagnie des Alpes, syndicats professionnels... Ca bouge ces jours-ci en Pays de Savoie.   COLLECTIVITÉS CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA HAUTE-SAVOIE Jusque là directeur de cabinet du président Christian Monteil, Rémy Crépin devient...

Autoroute : de nouvelles voies pour l’A41 Nord

Autoroute : de nouvelles voies pour l’A41 Nord

La construction de deux voies supplémentaires entre Saint-Martin-Bellevue et Annecy-nord où la barrière de péage va être aussi réaménagée va nécessiter 30 mois de travaux et 78 millions d’euros d’investissement. La transformation des infrastructures routières et...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 19 octobre 2018

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 19 octobre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°42 du 19 octobre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Consultez votre magazine ECO Savoie Mont Blanc édition 73 : Consultez votre magazine ECO Savoie Mont...

Votre magazine ECO Nord Isère du 19 octobre 2018

Votre magazine ECO Nord Isère du 19 octobre 2018

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Nord Isère n°42 du 19 octobre 2018 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf...

Facteur, métier à haut risque

Facteur, métier à haut risque

La direction de la plateforme de distribution de Bourgoin-Jallieu avait invité ses postiers à une journée dédiée à la prévention sur les risques du métier, somme toute nombreux. Morsures de chien, boîtes à lettres inatteignables, routes à sillonner par tous les...

Aides sociales : controverse sur l’espionnage des bénéficiaires

Aides sociales : controverse sur l’espionnage des bénéficiaires

Une nouvelle loi permettant de surveiller les personnes qui reçoivent des aides divise les Suisses. La polémique enfle à travers la Confédération après que le Parlement a voté une nouvelle loi renforçant la surveillance des assurés. Elle permet aux institutions...

Comment l’UIMM voit son avenir ?

Comment l’UIMM voit son avenir ?

La section de l'Ain de l'union des industriels de la métallurgie recevait le président national, Philippe Darmayan, en clôture de son assemblée générale, le 10 octobre. « L'UIMM de l'Ain a un programme d'action qui correspond à ce que je veux faire de notre union »,...

L’édito de Myriam Denis : “Gouverner autrement”

L’édito de Myriam Denis : “Gouverner autrement”

Chose promise, chose due : Emmanuel Macron avait promis de gouverner autrement. De ne pas tomber dans les travers de ses prédécesseurs et de faire souffler sur sa présidence un vent de nouveauté. Le zéphyr a emporté au passage deux de ses ministres clés : l’Écologie...

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !


Ecomedia

GRATUIT
VOIR