Un nouveau pont franchit l’Autoroute Blanche

Un nouveau pont franchit l’Autoroute Blanche

La pose de l’ouvrage desservant la future aire de Bonneville commence  dans la nuit du 27 août 2019. Elle implique une fermeture nocturne et partielle de l’A40.

La pose du pont franchissant l’A40 pour desservir la future aire de repos de Bonneville s’engage dans la nuit du mardi 27 août 2019. Elle se poursuivra les 28 et 29 août, de 20 h à 6h, impliquant une fermeture de l’autoroute dans les deux sens, entre les échangeurs de Bonneville-Ouest et Bonneville-Est.  Une déviation locale par la route départementale 1205 est mise en place. D’autres dates de travaux – et de fermeture de l’autoroute blanche – sont prévues d’ici novembre 2019.

Un ouvrage mixte

D’une portée de 44 mètres, le pont a été conçu sans pile centrale afin de limiter la gêne durant sa construction.  Il repose sur des fondations comprenant 12 pieux de 1,2 m de diamètre pour 28 m de profondeur dans le sol pour chacune des deux culées. Constitué d’une charpente métallique et de béton, l’ouvrage de franchissement compte 4 bipoutres : 2 centrales de 95 tonnes chacune, 2 aux extrémités de 75 tonnes chacune.

23,7 millions d’investissement

Accessible dans les deux sens de circulation, la future aire bidirectionnelle de Bonneville remplacera les deux aires existantes. Elle représente un investissement total de 23,7 millions d’euros financés par ATMB (15,7 millions d’euros  pour le pont, les parkings et aménagements) et Shell (8 millions d’euros pour le bâtiment et la station services). En cours depuis une douzaine de mois, les travaux ont déjà permis l’ouverture en mai de la nouvelle station service dans le sens Mâcon-Chamonix. Plus grand et mieux adapté, l’équipement intègre une terrasse de 250 m² et une offre élargie de services  (restauration,  boutique, espaces de jeux pour enfants, salons de détente…. ). Les capacités de stationnement seront accrues et 7 bornes de recharge électrique sont prévues. Au programme encore, la construction d’un mur anti-bruit et de bassins de rétention pour les eaux pluviales.

Volet environnemental

La nouvelle aire de Bonneville intègre un volet environnemental important avec notamment des espaces verts mettant en avant la flore montagneuse. Trois espaces distincts valoriseront les spécificités des différents niveaux d’altitude. Des précautions sont par ailleurs prises pour limiter les perturbations causées à la faune locale, en amont et pendant le chantier mais aussi après. Des gîtes, nichoirs et refuges artificiels ont été installés pour la chouette effraie, les reptiles et amphibiens répertoriés sur le site. Une haie de 250 mètres de long pour une hauteur oscillant entre 2 à 5 mètres a aussi été plantée le long du futur parking des camions pour constituer un corridor de vol destiné aux oiseaux.

Un suivi durant 20 ans

Durant les 20 prochaines années, les écologues de Teréo, un bureau d’étude spécialisé dans l’expertise de la faune et de la flore, vérifieront que les animaux s’approprient bien les différents aménagements et évalueront la nécessité de procéder à d’éventuels ajustements.

@photo : Atelier Nomades Architectures

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ