Un observatoire citoyen de la qualité de l’air dans la vallée de l’Arve

par | 16 Avr 2020

Les données collectées par les trente micro-stations déployées par des lycéens dans la vallée de l’Arve sont publiées sur une plateforme accessible à tous.  

Depuis novembre 2019, quarante élèves de 1ère du lycée René-Dayve à Passy ont usiné, assemblé, testé une trentaine de micro-stations destinées à évaluer la qualité de l’air. Ces équipements sont désormais déployés sur l’ensemble de la vallée de l’Arve pour mesurer en continu les particules PM1, PM2.5 et PM10. Les données collectées sont suivies par les lycéens dans le cadre d’un projet pédagogique. Accessibles à tous sur la plateforme Captotheque.fr, elles peuvent  servir de support pour des échanges et des initiatives concernant la pollution de l’air.

Une observation collective

Cet observatoire qui vient compléter les données habituellement collectées par Atmo Auvergne-Rhône-Alpes participe au développement de la Captothèque. Ce service de mesure citoyenne de la qualité de l’air permet à chaque habitant des territoires partenaires d’emprunter des micro-stations, fixes ou mobiles, pour mesurer la qualité de l’air. L’objectif est d’impliquer au maximum les populations dans la surveillance de l’atmosphère pour améliorer les connaissances sur le sujet.

Une initiative multi-partenariale

Le programme haut-savoyard fait l’objet d’un partenariat associant Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, les élèves et enseignants des lycées René-Dayve et Charles-Poncet (Cluses) et le groupe Bontaz. Il représente un investissement de l’ordre de 20 000 euros qui est le premier à être financé  par ConvAirgence, le fonds de dotation pour l’air d’Auvergne-Rhône-Alpes. Lancé en 2018 pour faire émerger des projets novateurs et participatifs autour des enjeux de la qualité de l’air, ce fonds vise un budget de 1,2 million d’euros financés avec l’aide de mécènes.

Inversion de températures dans la vallée de l’Arve. @HVillard-Hemisphair

Pollution

En raison de sa topographie et des activités qu’elle abrite, la vallée de l’Arve subit régulièrement des pics de pollution. L’application des réglementations européenne et française a débouché sur la mise en œuvre d’un premier plan de protection de l’atmosphère couvrant la période 2012-2018, suivie d’un deuxième plan 2019-2023. Cet outil de planification comprend des actions visant à améliorer la qualité de l’air du territoire, comme, par exemple, la limitation de la vitesse pour les véhicules en hiver .

Crédit photo du haut : Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

conférence économique Grand Bourg © Carole Muet

Grand Bourg : Densifier et renaturer le foncier

Élus, chefs d’entreprise et partenaires de l'agglomération de Bourg-en-Bresse viennent de se réunir pour faire le point sur la notion de sobriété foncière. Grand Bourg Agglomération gère 27 zones d’activités pour une superficie cumulée de 40 000 m2. Si le...

LIRE LA SUITE

Annecy : François Astorg fait sa rentrée

L'écologiste François Astorg qui a remporté la mairie d'Annecy en juin 2020 face au sortant Jean-Luc Rigaut fait un tour d’horizon des dossiers sur lesquels sa majorité a planché depuis le début du mandat. Morceaux choisis. La commune nouvelle : « Lancée en 2017,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

NOS ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site et habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos enchères immo >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest