Performance : développer son quotient émotionnel

par | 3 Juin 2021

Comment, par une meilleure gestion des émotions, améliorer son efficacité et se sentir mieux au travail, comme dans la vie.

Assumer sa vulnérabilité, ses émotions et ne pas avoir peur de les affirmer, mais s’entourer de personnes-ressources pour pouvoir les exprimer en confiance. Cultiver l’auto bienveillance. Chercher activement la solution la moins mauvaise. Prendre du recul. Se fixer un objectif et utiliser la technique des petits pas. Tels sont les conseils que prodigue Emma Bufalo-Floquet, coach d’entreprise à Bourg-en-Bresse, adhérente du réseau Coachdaffaires, pour « développer son intelligence émotionnelle au travail mais pas que… », selon l’intitulé du webinaire qu’elle organisait mardi 25 mai. L’intérêt ? « Leadership, capacité à s’affirmer, adaptabilité, développement personnel, conscience de soi… Selon Daniel Goleman, l’homme qui a popularisé le concept, 67 % des compétences essentielles pour être performant au travail sont liées à l’intelligence émotionnelle. Elle est la clé pour accéder à notre plein potentiel », assure la coach. Et celle-ci de lister ses bénéfices : amélioration de la relation employeur-employé, de la productivité, de l’attention, de la motivation, de la confiance en soi, de la créativité, du leadership et de la performance d’équipe ; réduction du stress, des préjugés, de la méfiance, de l’agressivité, des accidents du travail ou encore, de l’absentéisme (-70 % à trois ans) et du turn-over (jusqu’à 94 %).

Mieux réagir

Bonne nouvelle, l’intelligence émotionnelle, ça se travaille. « Toute émotion est légitime. Il ne faut pas la juger. C’est une information reliée à ce qu’il se passe pour vous. Développer la connaissance de soi, être à sa propre écoute permet d’identifier et de comprendre ses émotions, ses besoins, ses désirs et déterminer ce qui est le mieux pour soi. La question est moins ce que l’on ressent que la manière dont on l’exprime. Vous ne pouvez pas décider de ce que vous ressentez, mais de comment réagir. » Le but, s’exprimer en toute authenticité sans heurter son entourage. « Avec le temps, cela permet de développer une relation positive à l’autre, dans le travail comme dans sa vie », affirme Emma Bufalo-Floquet.


Sébastien Jacquart

1 Commentaire

  1. Bufalo Floquet Emma

    Merci Sébastien pour ce bel article sur l’intelligence émotionnelle !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Un nouveau défi pour le lycée Voisin

Les élèves du bac pro Carrosserie construction ont reproduit en miniature, 85 figures de radiateur à l’effigie des voitures Voisin, pour le Rallye des marques. Après la création de totems distributeurs de gel...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest