Pollution : SGL Carbon doit mieux faire

Pollution : SGL Carbon doit mieux faire
Pollution : SGL Carbon doit mieux faire
Notez cet article !

Le préfet de Haute-Savoie s’est rendu au sein de la société SGL Carbon, à Passy, dont l’exploitation est réglementée par un arrêté préfectoral. L’occasion de rappeler ses obligations en termes d’amélioration de ses émissions polluantes.

En pleine élaboration du deuxième Plan de protection de l’atmosphère (PPA) de la Vallée de l’Arve et alors que 14 habitants viennent de saisir la justice pour faire condamner l’Etat pour “carence fautive” dans le dossier de la pollution de la vallée, le préfet, Pierre Lambert, tient au contraire à prouver que les services administratifs ne demeurent pas les bras croisés. Ainsi, il s’est rendu le 4 mai au sein de l’entreprise SGL Carbon, à Passy (Chedde), régulièrement montrée du doigt par la population pour ses émissions polluantes. L’objectif de sa visite était double : rappeler ses obligations à la firme et faire connaître au plus grand nombre le contenu de l’arrêté préfectoral du 26 janvier 2018 qui réglemente désormais l’exploitation de l’établissement.

L’usine de Chedde emploie 200 personnes et est spécialisée dans la fabrication de produits en graphites spéciaux.

Ce décret fixe des valeurs limites sur les émissions atmosphériques canalisées, impose un contrôle périodique de ces dernières, prescrit la transmission des résultats à l’inspection des installations classées ainsi que la rédaction d’un bilan annuel de ces émissions. Il impose aussi à l’exploitant de prendre des mesures graduées de maîtrise et de réduction de ses émissions industrielles (arrêt de deux à quatre installations), lorsque la procédure d’alerte en cas de pic de pollution aux particules fines est activée.

Investissements obligatoires

Concernant les poussières, le flux canalisé total de l’usine est limité à 8,5 tonnes par an jusqu’au 31 décembre prochain, puis à 6 tonnes par an à compter du 1er janvier 2019 (contre 10,3 tonnes annuelles dans l’arrêté précédent). Les rejets ont été d’environ 7 tonnes en 2017 et de 8,5 tonnes en 2015. Les limites de SO2 (dioxyde de soufre) et NOx (oxydes d’azote) baissent également : 27,8 tonnes par an pour le premier (33,5 auparavant), 29,2 tonnes pour le second (contre 40,2 tonnes).

Par ailleurs, SGL Carbon doit, d’ici la fin de l’année, mettre en place un dispositif de contrôle en continu des poussières, avec poste de supervision (500 000 euros d’investissement). Dès juillet 2018, elle doit en outre s’attaquer aux émissions canalisées de la graphitation par la mise en place d’un traitement complet des rejets des halls I, II et IV qui abritent les fours de graphitation (4 millions d’euros).

La filiale de SGL Group a également dû diligenter une étude – de juin à novembre 2017 – sur la quantification des émissions diffuses de poussières et d’HAP/BaP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques/Benzoapyrène) issues des ateliers, qui a donné les résultats suivants : 6 tonnes de poussières, 7,75 kg de HAP et 0,440 kg de BaP. L’exploitant s’est vu contraint de transmettre un plan d’actions visant à réduire les émissions les plus importantes. Plan en cours d’examen par l’inspection des installations classées.

Enfin, la société a jusqu’à fin juillet 2018 pour actualiser l’évaluation des risques sanitaires initialement réalisée en  2012 et jusqu’en octobre 2018 pour proposer un programme de surveillance de l’impact des activités de l’usine sur son environnement proche.

 

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24 Attestation parution par mail Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS


MAG ECO SAVOIE MONT BLANC


MAG ECO DE L'AIN


PUBLICITÉ

MAG L'EXTENSION


MAG ECO NORD ISÈRE



ARTICLES RÉCENTS

Quinson-Fonlupt se modernise

Quinson-Fonlupt se modernise

Archivage électronique, ERP, nouveaux équipements, nouvelle offre… L'entreprise familiale de 140 ans se refait une jeunesse. Spécialiste de la collecte et de la valorisation des déchets à Saint-Denis-lès-Bourg, Quinson-Fonlupt annonce pour la rentrée, le lancement...

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

Le Fumet des Dombes déjà trentenaire

L’entreprise familiale s’attache à valoriser la carpe des étangs depuis 1988. « Nous n’avons pas vu passer ces trentes années! Elles ont été riches et denses, sourit Chantal Rolland, directrice générale de l’entreprise Le Fumet des Dombes. Dès le départ, notre...

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Glaces des Alpes vise l’excellence du goût

Le maitre artisan glacier annécien élabore glaces et sorbets de qualité pour les restaurateurs et glaciers de France. Avec 200 parfums au catalogue, Glaces des Alpes met l’eau à la bouche. La société d’Allonzier-la-Caille, créée il y a trente ans par deux amis...

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

L’abbaye d’Aulps s’ouvre à la réalité augmentée

Le site cistercien du Haut-Chablais propose depuis mi-juillet des visites en réalité augmentée, smartphone en main ou, encore plus immersif, casque sur les yeux. C’est une première pour un site touristique en Pays de Savoie : l’abbaye d’Aulps propose une visite en...

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

Saint-Genix : le sein des saints de la brioche

La brioche fourrée de pralines, spécialité de Saint-Genix-sur-Guiers, connaît un succès légendaire. La légende raconte que Sainte-Agathe, martyre sicilienne du IIIe siècle eut les seins coupés parce qu’elle n’avait pas abjuré sa foi mais qu’ils repoussèrent...

Fruité, une usine qui a du jus !

Fruité, une usine qui a du jus !

Visite du site Fruité de La Roche-sur-Foron, où 160 millions de briques de jus de fruits et autres boissons sans alcool sont fabriquées tous les ans. C'est à La Roche-sur-Foron que sont fabriqués les jus de fruits bio et non bio des marques Pressade et Fruité (les...

RECEVOIR LES ACTUS ECOMEDIA :

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM


ARTICLES PREMIUM

This category can only be viewed by members.

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti

Conjoncture : pourquoi l’économie régionale a ralenti4 (80%) 1 vote Selon l’INSEE Auvergne-Rhône-Alpes, l’économie régionale enregistre au premier trimestre 2018 un léger coup d’arrêt consécutif à une année 2017 très, ou trop, dynamique. Explications… «On a vécu, globalement, une année 2017 particulièrement dynamique, à la fois sur les plans national et international, avec un impact […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com