Pour sauver l’industrie

par | 19 janvier 2012

Depuis pas mal d’années déjà, j’ai de fréquentes discussions avec des amis ou des confrères qui aboutissent invariablement à la conclusion que la désindustrialisation de la France fut une des grandes erreurs d’orientation politique de la France, responsable d’une partie de sa situation actuelle, notamment sur le front de l’emploi et de la balance commerciale. Nous sommes d’ailleurs très nombreux, sur le plan national, à avoir eu cette réflexion. Alors comment se fait-il que l’idée semble germer aujourd’hui, pour la première fois, dans la tête de nos politiques et se répande alors avec l’efficacité d’une trainée d’essence comme LA solution miracle pour sortir notre pays de la crise. Cela fait déjà 30 ans que nous avons engagé le processus de désindustrialisation et il aura fallu attendre que le secteur ne représente plus que 11% de notre PIB pour que, enfin, une réaction sérieuse – et espérons le durable – intervienne.

Mais puisqu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, le pari vaut sans doute la peine d’être tenté. 2012 sera donc l’année des élections présidentielles et de la réindustrialisation. Le diagnostic est fait depuis longtemps : La France compte trop peu d’entreprises de taille intermédiaire, capables de se développer à l’international et les PME ont du mal à grandir. Le manque d’innovation, la rigueur du marché du travail, le poids de la fiscalité sont régulièrement pointés du doigt.

Soyons honnêtes, diverses solutions ont déjà été proposées au fil des ans. Elles consistent principalement en états généraux de l’industrie, création de pôles de compétitivité, ouverture d’un fonds dédié par le gouvernement.

La prochaine pourrait être la mise en place d’une TVA sociale qui, si elle soutenait l’emploi, aurait en revanche des effets néfastes sur le pouvoir d’achat. Or la consommation des ménages reste un point crucial. La réindustrialisation de la France ne pourra se faire sans le soutien de son marché intérieur dont les habitudes de consommation sont toujours majoritairement « Made in China ».

0 commentaires

Découvrez également :

Peut-on télétravailler depuis son lieu de vacances ?

Depuis plusieurs années, le télétravail a explosé. De nombreuses entreprises l’ont aujourd’hui durablement adopté et, cet été, le gouvernement incite à y recourir pendant la période des Jeux olympiques et paralympiques dans les bassins d’emplois accueillant des...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 12 juillet 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°28 du 12 juillet 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité