Le mouvement de grève du personnel pénitentiaire a touché la Savoie, et notamment la maison d’arrêt de Chambéry où, selon le responsable FO Thierry Gidon, 80 % du personnel a participé au blocage du bâtiment pendant une douzaine de jours (le mouvement se poursuivait jeudi, à l’heure de notre bouclage). Le site d’Aiton a lui aussi été plusieurs fois bloqué. Les gardiens de prison réclament des revalorisations de leur statut, de leurs salaires et de leurs conditions de travail.