PSB Industries : amélioration au troisième trimestre

par | 5 Nov 2020

Le groupe industriel annécien a publié, ce jeudi, des résultats en net recul sur les neufs premiers mois de l’année mais relève une reprise sensible au troisième trimestre 2020. Il clôture sur un chiffre d’affaires de 151,6 millions d’euros au 30 septembre, en retrait de 24,3 % à taux de change et périmètre constants (mais -29 % au 30 juin 2020). En effet, au troisième trimestre, PSB Industries affiche une baisse de 13,5 % à tcpc, contre -46,7 % au deuxième trimestre, par rapport à 2019.
Si on analyse les chiffres dans le détail, le pôle Luxe & Beauté (Texen) a généré 99,8 millions d’euros de revenus, soit un recul de 27,3 % à tcpc sur neuf mois (-32,0 % au 30 juin 2020). Après une chute de plus de 50 % de l’activité au deuxième trimestre, le troisième trimestre se distingue par une reprise partielle des ventes. Si les soins et parfums ont bénéficié d’une forte dynamique, a contrario le maquillage est très affecté. « Au cours des trois derniers mois, nous avons remporté plusieurs appels d’offre auprès de donneurs d’ordre prestigieux », explique la direction.
Quant au pôle Santé & Industrie (Plastibell), son chiffre d’affaires s’établit à 51,9 millions d’euros, en retrait de 18,4 % à tcp par rapport à un an plus tôt (-22,8 % au 30 juin 2020). Cette branche est encore très impactée par la chute du marché automobile et le décrochage de l’aéronautique, tandis que la santé se stabilise.
Rappelons que le 11 septembre 2020, PSB Industries a annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe Clayens NP en vue de la cession de Plastibell.

2 Commentaires

  1. ROSSAND

    les négociations avec Clayens ont été annoncé le 11 septembre 2020 . (pas 2011)

    Réponse
    • Patricia REY

      Vous avez totalement raison M. Rossand, il s’agit d’une coquille. De plus, j’avais traité l’information en septembre lorsque le groupe a envoyé son communiqué de presse (une page entière a été consacrée à cette cession annoncée dans le cadre du recentrage du groupe sur le luxe, suite à l’interview de M. Rémi Weidenmann, son directeur exécutif). Bien sûr, j’ai rectifié la date.
      Je vous remercie de votre retour et vous souhaite un excellent week-end.
      Cordialement
      Patricia Rey

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest