Rendements en baisse pour la pêche lémanique

par | 17 Nov 2020

Avec 525 tonnes de poissons capturés, la Commission internationale de la pêche dans le Léman présente un bilan 2019 à nouveau en baisse – et ce pour la sixième année consécutive. Une baisse constatée de – 23,4 % par rapport à celui de 2018 (686 tonnes) et de – 54,1% par rapport à celui de 2015 (1145 tonnes). Mais l’activité attire toujours la population du bassin lémanique, en atteste les 6 708 permis de pêche de loisirs délivrés en 2019 par les autorités suisses et françaises. Quant aux 130 pêcheurs professionnels, ils représentent la plus grande part des captures annuelles avec un peu plus de 460 tonnes de poissons pêchées, soit une proportion de 88  % des prélèvements totaux.

La perche (288 tonnes contre 279 en 2018) et la féra (120 tonnes contre 280 en 2018) représentent l’essentiel du rendement de la pêche lémanique. Cependant, la féra enregistre en 2019 – et ce pour la cinquième année consécutive – une baisse significative : -160 tonnes par rapport à 2018, et -715 tonnes par rapport à 2015 (année record). Toutefois, le dernier bilan effectué de janvier à août 2020 pour les captures de féras laisse entrevoir une reprise progressive des quantités prélevées par la pêche professionnelle.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le tunnel sous le Semnoz aux oubliettes ?

Frédérique Lardet, la présidente de Grand Annecy, a cosigné avec François Astorg, Bruno Lyonnaz, Michel Béal et Marc Rollin, les maires d’Annecy, Sevrier, Saint-Jorioz et Duingt, une lettre adressée à Christian...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest