Rozenn Hars élue à la présidence du parc de la Vanoise

par | 18 Sep 2017

Laurent Trésallet, le maire de Peisey-Nancroix, cède la présidence du parc national de la Vanoise à Rozenn Hars, vice-présidente du Conseil départemental de la Savoie.

En décembre 2015, Laurent Trésallet avait été élu à la présidence du parc national de la Vanoise face au maire de Villaroger, Alain Emprin, soutenu par l’association des maires du parc national.  Le jeune maire de Peisey-Nancroix a accepté de remettre en jeu son mandat et cède son poste à Rozenn Hars, la vice-présidente du Conseil départemental de la Savoie. « Après la non adhésion à la charte de toutes les communes sauf Peisey-Nancroix et les Belleville, le fonctionnement du parc a été perturbé par le refus des élus de participer au conseil d’administration », rappelle la nouvelle présidente dans un communiqué de presse.

Construire collectivement un projet commun

L’audit-médiation mené par le Conseil départemental de la Savoie a permis de dégager des pistes de réflexion pour « refonder une relation de confiance entre l’établissement public et les acteurs du territoire ». Un protocole d’intention «bien vivre ensemble en Vanoise » a été validé dans le cadre d’un travail collectif. Pour Rozennn Hars, le renouvellement de la gouvernance ouvre une nouvelle phase de collaboration entre le parc et les collectivités : « le Conseil départemental est attaché à la fois à la richesse patrimoniale que représente le parc national et à la capacité de son territoire à construire collectivement et dans l’apaisement un projet commun. »

Deux axes majeurs pour le mandat

Le mandat de la nouvelle présidente sera consacré à la mise en œuvre du protocole « bien vivre ensemble en Vanoise » à travers l’émergence de projets entre l’établissement et les acteurs locaux. L’élue annonce par ailleurs qu’elle représentera et défendra les enjeux propres à cet espace d’exception et plus généralement aux territoires de montagne dans les débats à venir au sein du réseau des parcs nationaux et de l’Agence française pour la biodiversité.

La charte du plus vieux des parcs nationaux français – la Vanoise a été créé en juillet 1963 – qui définit le projet de territoire pour 15 ans a été rejetée à l’automne 2015 par 27 des 29 communes concernées.

@VikimediaCommons

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest