La chambre de l’immobilier de l’Ain a consacré son assemblée générale, jeudi 15 novembre à la réglementation thermique 2012, qui entre en vigueur au 1er janvier. «Les copropriétés sont les plus mauvais élèves de l’habitat», affirme l’Unarc. La consommation finale d’énergie y est de 260 kWh/m2/an en moyenne, contre 180 kWh/m2/an pour les logements sociaux. Or, avec l’application du Grenelle de l’environnement, les logements anciens doivent descendre à 220 kWh/m2/an en 2012, puis 160 kWh/m2/an avant 2020. Certains retours d’expérience sur des travaux conduits en agglomération de Bourg ont évoqué des investissements de l’ordre 12 à 18 000 d’euros par copropriétaire pour réduire la consommation énergétique de 40 à 50 %, avec un temps de retour d’une dizaine d’années, hausse des prix de l’énergie et subventions inclus. La facture est salée et tous n’ont pas les moyens de l’acquitter. Hélianthe, point information-énergie du département, était donc invité à faire le point sur les financements possibles. L’association accompagne en effet depuis 2003, la réalisation d’audits énergétiques, l’élaboration de programmes de travaux, la construction des plans de financement et le montage des dossiers de subvention. …