Salon de la gastronomie: un bon cru

par | 17 Nov 2011

Si l’estomac pouvait sourire, il aurait certainement eu la banane lors du salon de gastronomie, cru 2011. Un bon cru, à vrai dire, avec tout ce qu’il faut: une fréquentation stable par rapport à l’année dernière – environ 19 000 visiteurs sur cinq jours, quand même – mais un petit tassement de l’activité économique, selon Robert Gallet, président du salon et gérant de la délicieuse Cave du Grumeur. Et oui, actualité oblige, cette année, on consomme moins sur les produits plaisirs. Et pourtant, le salon – comme toujours – en valait la peine.

Car plus que les produits, ce sont les métiers qui ont été mis à l’honneur. Dès l’entrée, les apiculteurs de l’Ain vous font chercher la petite bête… En fait, la reine de la ruche. On vous expliquait le fonctionnement de la ruche, le rôle des ouvrières, de la propolis… Des pots de miel doré juste à côté disent le reste. On continue la visite et on va voir le stand du sucre, où un chef fait ses démonstrations et explique les multiples sortes et usages de ce concentré d’énergie.

Plus loin encore, démonstrations et concours où les bouchers, boulangers et chefs explorent d’autres façons de valoriser les produits… Et ceux qui les réalisent. «Montrer d’autres facettes de nos métiers, c’est aussi dévoiler cet aspect création artistique», décrit Cyrille Vernoux, maître pâtissier à Châtillon-sur-Chalaronne et élu à la chambre des métiers. Chambre qui, pour la première fois, avait un partenariat direct avec le salon. «Etonner les visiteurs, c’est aussi une façon de montrer nos métiers sous un autre angle, surtout dans l’alimentaire, où les difficultés de recrutement sont connues», ajoute Cyrille Vernoux. En somme, un régal.

0 commentaires

Découvrez également :

Immobilier & Covid-19 : la demande ne correspond plus forcément à l’offre disponible

Le marché de l’immobilier est tendu en plaine parce qu’avec la crise sanitaire du Covid-19 les acquéreurs ont modifié leurs critères de recherche et ne trouvent pas forcément des biens en rapport. Durant le confinement, les acquéreurs ont mis en pause leurs projets, pour les reprendre dès le 11...

Immobilier : quand tout un secteur s’arrête brutalement

Les défis se multiplient dans le secteur de l’immobilier. Déjà bousculés ces dernières années par les évolutions législatives, la transition écologique ou encore l’impact croissant de la digitalisation, les professionnels de l’immobilier ont été déstabilisés au printemps 2020 par la crise sanitaire du covid-19. Le secteur pourtant reste très dynamique en Savoie Mont Blanc, mais […]

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 23 octobre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°43 du 23 octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

Genève : les fonctionnaires manifestent contre la baisse de leurs salaires

Les agents de la fonction publique genevoise se mobilisent contre la volonté de l’exécutif cantonal de diminuer leur rémunération dans le cadre du budget 2021. Les fonctionnaires genevois vont-ils passer l’automne dans la rue ? Ils étaient en tout cas près de 6 000 à battre le bitume de la place...

La reprise se confirme dans l’industrie

La 8e vague de résultats de l’Observatoire de la santé des entreprises de Mont-Blanc Industries montre que les niveaux d’activité continuent de s’améliorer. Mis en place en mars 2020 par Mont-Blanc Industries,  en partenariat avec le cabinet Infusion, la Fondation de l’Université Savoie...
Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

2.50€ pour 24h
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest