Sauver la filière lait de montagne

par | 18 Fév 2021

Le « lait de montagne » est en crise : le nombre de producteurs a chuté de19% à 47% en10 ans, selon les départements. En cause : des surcoûts (14€/1000 litres selon une évaluation 2019) qui pénalisent la commercialisation. Pour l’Association nationale des élus de la montagne (Anem), «le risque de disparition de la filière laitière de montagne est réel» alors qu’elle est «le plus fort pourvoyeur d’emplois dans l’agriculture en zone de montagne» (65 000 emplois directs et indirects). L’Anem a donc sollicité, et obtenu, une mission parlementaire sur la filière : conclusions attendues à la rentrée 2021. Les Pays de Savoie ne sont que partiellement concernés puisque l’essentiel du lait part sous forme de fromage AOP ou IGP et non en lait liquide.

Source : Anem

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le moral en berne des étudiants burgiens

Une enquête du campus de Bourg auprès de ses étudiants révèle beaucoup d'angoisse. En réponse, le Département élargit le public de sa plateforme d'écoute. « Cette période t'angoisse-t-elle ? » À cette...

Lire la suite

L’aide à domicile appelle au secours

Devant les difficultés de recrutement, les organisations associatives du secteur réclament une revalorisation des métiers. « Vous ne pourrez bientôt plus choisir de rester à domi­cile », voilà le cri...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest