« Une success story ». C’est en ces termes que Patrick Laudamy, directeur du site ArcelorMittal de Bourg, a qualifié le partenariat conclu avec l’entreprise Technip. Le géant sidérurgique a ménagé le suspens jusqu’au bout, avant de dévoiler, jeudi 19 septembre, avoir signer un contrat de cinq ans reconductibles et de plus de 200 millions d’euros avec Technip, pour la fourniture de fils d’acier à haute résistance, destinés au développement de champ pétroliers et gaziers en mer.

Les deux géants avaient déjà collaboré, en 1974. La société Technip, qui allait devenir le leader mondial de l’ingénierie et de la construction d’infrastructures en mer et à terre pour l’industrie de l’énergie, avait travaillé sur l’une des machines d’ArcelorMittal Bourg. Et 40 ans après, les deux entreprises se retrouvent autour d’un contrat commercial et d’un contrat de recherche et d’innovation qui pérennisera et renforcera l’activité fils du site ArcelorMittal Bourg, après que l’activité câbles eut souffert d’un plan social. Ce contrat est le plus important au niveau européen du groupe sidérurgique. « Il s’agit d’un événement unique pour notre site, soulignait Patrick Laudamy. Il est d’autant plus rare en période économique difficile. »