La Solaire du lac lance un appel de fonds

par | 2 Déc 2019

La Solaire du lac cherche 50 000 euros pour financer trois centrales photovoltaïques supplémentaires à Annecy.

D’ici fin2020, la Solaire du lac espère avoir réuni 50 000 euros pour financer la réalisation de trois nouvelles centrales photovoltaïques. Ces installations ont fait l’objet d’études confiées à la société savoyarde Cythelia Energy qui en a confirmé la faisabilité technique. Elles représentent un investissement total de 220 000 euros financés par prêts bancaires (70%) et financements participatifs  (30%). L’appel de fonds a été lancé fin novembre, dans le  cadre du mois de l’économie sociale et solidaire, auprès de citoyens, entreprises, acteurs publics, associations … Il a réuni, à ce jour, 17 souscripteurs  de parts sociales pour un montant total de 4 200 euros.

Deux écoles et un centre culturel

La ville d’Annecy met trois toitures de bâtiments publics à la disposition de la Solaire du lac. «Nous la remercions vivement  pour son soutien et son engagement pour la transition énergétique », indique François Dufournet, cofondateur et président de la Solaire du lac. Les bâtiments concernés sont les écoles de La Plaine (200 m² de panneaux solaires pour une installation photovoltaïque de 36 kWc) et de Novel (600 m² de panneaux solaires pour une installation photovoltaïque de 100 kWc). S’ajoute le centre culturel de La Turbine où l’installation de 200 m² de  panneaux permettra de produire 36 kWc. Les installations devraient démarrer leur production d’ici la fin de l’été 2020.

Un projet citoyen et participatif

Installée dans les locaux d’Alpine Aluminium à Cran-Gevrier, la Solaire du lac est portée par un collectif citoyen qui souhaite contribuer à la transition énergétique en développant la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. « Tout est parti du club Les Cigales du Lac – une structure de capital-risque solidaire de proximité – dont nous étions membres et qui recherchait des projets dans lesquels investir une partie des fonds disponibles », raconte François Dufournet. Ses premiers membres se sont appuyés sur le cadastre solaire réalisé par la ville d’Annecy pour rechercher, en 2017 et 2018, des toits susceptibles d’accueillir des panneaux photovoltaïques. En mars 2018, ils se sont fédérés au sein d’une association de préfiguration à la société d’intérêt collectif (Scic) officiellement créée en janvier 2019.

Une première installation sur le toit du CAUE

Membre du réseau Énergie Partagée et de l’Union régionale des sociétés coopératives (URScop) Auverge-Rhône-Alpes, la Solaire du lac a bouclé son premier projet en quelques mois seulement. La première opportunité qui s’est concrétisée est celle du toit du Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), à Annecy, déjà équipé d’une installation photovoltaïque. L’équipement était défectueux mais bien exposé et bénéficiait d’un tarif de rachat de l’énergie extrêmement avantageux. L’accord conclu avec  le CAUE a permis de démanteler l’existant pour installer de nouveaux panneaux.

Une dimension pédagogique

La Scic qui a financé les 28 000 euros d’investissement  exploite pour son propre compte l’installation (60 m² de panneaux pour une production de 12 kWc) pendant dix ans puis, à échéance du contrat de rachat avec EDF, la restituera au CAUE qui auto-consommera l’énergie produite. Confié à deux entreprises locales (Énergies Eco Solutions et Cap’Ten), le chantier s’est déroulé sur trois semaines. La collaboration avec le CAUE prévoit une dimension pédagogique avec un suivi et un affichage permanents ainsi que l’organisation de visites et de conférences conjointes.

2 Commentaires

  1. Noel

    Asociation « quelle electricité pour demain »

    Quelle est l’ énergie la moins chère ? EnR (solaire + éolien ) ou nucléaire EPR
    Consommation prévue : 420 Twh/an pendant 60 ans soit 25 000 Twh
    Pour un tout EnR ( éolien + solaire ) produire 420 Twh/an d’ électricité (outre les 60 Twh de l’ hydraulique) demandera des parcs totalisant 180 millions de KWc de panneaux PV produisant 200 Twh/AN + 40 000 éoliennes de 3 MW produisant 220 Twh/AN
    Cout du parc PV
    180 000 000 Kwc x 1 700 € le Kwc = 306 Milliards €
    Cout du parc éolien
    40 000 éol. x 3 000 KW x 1 800 € le KW = 216 Milliards €
    TOTAL :………………………………………………………. 522 Mds
    Pour 60 ans de production, il faudra remplacer les deux parcs EnR tout les 20 ans , ce qui triplera le cout: 522 x 3 = 1 560 Mds € ( non compris le cout du stockage de sécurité qui reste à chiffrer et à rajouter aux 1 560 Mds)

    Pour un tout nucléaire EPR
    Il faut produire 25 000 Twh sur 60 ans. Un EPR produit (en CHINE ! ) 700 Twh sur cette durée, il faudra 25 000 : 700 = 34 EPR pour un cout de 34 x 31 Mds # 1 000 Mds €
    soit une économie à minima tous les 60 ans de 560 Mds (9,3 Mds / an,) par rapport aux EnR

    Réponse
  2. Noel

    La SCIE annonce une puissance installée de 12 Kwc pour 60 M² de panneaux soit une puissance de 200 Wc au M² ce qui ,est puissament éxagéré A titre d’ exemple, le parc solaire de CRUCEY développe 50 Wc/M² et celui de TOUL-ROSIERES 95 Wc/M². Il en découle que la production d’ électricité, donc le rendement financier sera la moitié de celui attendu

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Publicité

Pin It on Pinterest