Dynacité et Zenpark ont noué un partenariat qui permettra notamment aux villes de Lyon, Ambérieu et Bourg-en-Bresse d’offrir de nouveaux espaces de stationnement connectés.

« Partant du constat que 16 % de nos places de stationnement étaient inoccupées, notre objectif était de réduire le taux d’inoccupation en proposant une offre innovante à nos clients, explique Albin Crétinon, en charge du projet chez Dynacité. D’ici fin 2018, notre souhait est de proposer via la plateforme Zenpark, 200 places sur Bourg-en-Bresse, Ambérieu-en-Bugey et Lyon. » En nouant un partenariat avec Zenpark, leader européen du parking partagé intelligent, le constructeur-bailleur auralpin — qui gère plus de 26 600 logements sur 241 communes et quatre départements — veut montrer son engagement à construire la ville de demain. Le choix du partenaire s’est fait sur appel d’offres. En quelques heures, Zenpark a transformé les espaces de stationnement des résidences Dynacité des trois villes suscitées, en parking partagés et connectés. Reliés à la plateforme en ligne, ces espaces privés sont désormais ouverts au public. Ils peuvent être réservés en quelques secondes à partir de l’application Zenpark et dans tous les formats possibles : minute, heure, jour, semaine, abonnement, à l’avance ou en temps réel. Cette nouvelle conception du parking, centrée sur l’optimisation des ressources existantes, permet de désengorger les centres-villes qui redeviennent des espaces de vie, alors que 4 millions de places en Europe sont libres dans des parkings privés d’institutionnels (hôtels, bailleurs sociaux, foncières immobilières, administrations, cliniques, etc.).

Réforme du stationnement

« Cet engagement vient renforcer l’implication de longue date de Dynacité dans une conception écoresponsable de la ville, note le bailleur dans un communiqué. Les modes de déplacement alternatifs (autopartage, covoiturage…) sont autant de pratiques facilitées par la solution Zenpark. Elles permettent aux habitants de la région d’apporter leur contribution quotidienne au développement durable. En choisissant cette solution, Dynacité renforce sa mission de “facilitateur” de la vie au quotidien. Une contribution non négligeable quand on sait que la simple recherche d’une place représente aujourd’hui près de 20 % des émissions de CO2 par les automobilistes. » Pour le bailleur-constructeur, ce partenariat est d’autant plus bénéfique pour la population que la nouvelle réforme sur le stationnement est entrée en vigueur au 1er janvier 2018 et menace de renchérir le prix du stationnement partout en France. Les municipalités peuvent en effet fixer librement le montant de l’amende pour non-respect du stationnement payant.


Par Sébastien Jacquart