Storengy veut s’appuyer sur les acteurs locaux

par | 25 Nov 2021

Le stockeur de gaz naturel a animé une réunion d’information le 19 novembre pour inciter des entreprises à le rejoindre.

Proche des acteurs locaux, voilà le message que voulait faire passer Storengy le vendredi 19 novembre, lors de sa réunion d’information sur ses achats, à Étrez. La filiale d’Engie possède en effet sur la commune, le premier site de stockage souterrain de gaz naturel en cavité saline. Pour faire fonctionner ses installations, l’industriel privilégie les entreprises du cru. Petites ou grandes, toutes peuvent tenter de participer à l’aventure Storengy. Un impératif toutefois : la sécurité. « Nous serons intransigeants sur ce point, a déclaré Mickaël Guillot, directeur de site. Quand on n’a pas l’habitude, ça peut être étrange de venir sur le site. Pour notre taux d’accident, nous prenons également en compte tous les prestataires et l’aspect sécuritaire est essentiel pour nous. Les obligations de sécurité sont à renouveler tout le temps. Nous allons vérifier si vous avez toutes les autorisations, pour creuser, pour utiliser une flamme, etc. Après tout ça, vous pourrez aller travailler. » Cette lourdeur administrative prend du temps, mais celui-ci serait pris en compte par Storengy. L’industriel compterait en effet huit heures de travail, pour six heures effectives. Une fois sur le terrain, les intervenants ne sont pas libres pour autant. Toutes les habilitations sont vérifiées encore et encore, ainsi que la manière de travailler. Une vraie usine à gaz ! Toutefois, des entreprises habituées à travailler avec Storengy évoquent un côté sécurisant.

S’adapter à tous

Le stockeur de gaz naturel souhaite augmenter la proportion des biens et services achetés à des fournisseurs locaux, peu importe leur taille. Maçonnerie, terrassement, tuyauterie, vitrerie, mécanique industrielle, etc. Les secteurs sont multiples. Devant les contraintes de sécurité et les formalités administratives imposées, Storengy se dit prêt à accompagner les entreprises. « Nous avons des engagements RSE, notamment en termes de délais de paiement. C’est un point sur lequel on se focalise pour entretenir de bonnes relations », a assuré Aïcha Azdia, du département achats de Storengy. La société paie à 60 jours sur facture, mais pourrait s’adapter occasionnellement aux petites entreprises dans l’impossibilité d’attendre. Fidèle à ses fournisseurs, Storengy se veut toutefois vigilant sur la dépendance et à l’écoute du marché.

Du côté des entreprises, les opportunités de travailler avec le stockeur de gaz ne manquent pas. Celui-ci s’apprête à installer un troisième compresseur, pour une mise en service fin 2025.


Le projet Hypster

Pour mémoire, Storengy réfléchit à compléter le stockage de gaz naturel par du stockage d’hydrogène. Or, le cyclage régulier de l’hydrogène dans une cavité saline n’a jamais été fait. Possédant une petite cavité saline de 8 000 m3, l’entreprise a répondu à un appel d’offres de l’UE et souhaite lancer des essais.

La société envisage également d’installer un électrolyseur pour produire de l’hydrogène vert, donc renouvelable. L’appareil sera alimenté avec de l’énergie verte et produira de l’hydrogène à partir d’eau potable. « Nous partons actuellement d’un champ de maïs. Mais d’ici à fin 2023, un électrolyseur sortira de terre », explique Mickaël Guillot, directeur de site. Les appels d’offres devraient être lancés très prochainement pour un premier coup de pelle en janvier 2022.


Joséphine Jossermoz

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Albertville (très) jazz festival se recentre

LA PROCHAINE EDITION DU FESTIVAL DE JAZZ DE LA VILLE OLYMPIQUE REVIENT A SES FONDAMENTAUX, EN FORMAT ALLEGE. Le temps, pas si lointain (2018), où Albertville jazz festival accueillait quelque 9 000 spectateurs est-il révolu à jamais ? Le temps où la ville...

LIRE LA SUITE

Faire son marché des solutions à Solucir

Le salon Solucir dédié a l'économie circulaire se déroule mardi 17 et mercredi 18 mai à Annecy. En matière d’économie circulaire, il importe de ne pas marcher en rond mais d’aller droit à l’essentiel : l’action. C’est l’objet du salon Solucir, les 17 et 18 mai à...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest