Tabacs : à Bourg, un modèle de diversification

par | 8 Juin 2022

Le président de la Confédération des buralistes visitait un établissement burgien, le 19 mai, pour promouvoir le Fonds de transformation destiné à accompagner la profession.

Au fond du tabac du 4 rue Paul Pioda à Bourg-en-Bresse, sur la droite, se trouvent les traditionnelles étagères où trônent les paquets de cigarettes. Juste devant, un long comptoir occupe toute la largeur avec, sur la gauche, l’espace consacré à la Française des Jeux, puis un percolateur qui permet au client de se payer un petit noir. Accoudé là, on tourne le dos à une petite cloison de l’autre côté de laquelle est appuyée une cabine photographique. Un PC équipé d’un scanner doit être prochainement mis à disposition. Ainsi, l’on pourra transférer directement, sur les sites de l’administration, des photos aux normes, prises sur place, et toutes les pièces nécessaires à son dossier. « C’est une possibilité évoquée que de pouvoir accueillir des permanences France Services dans les tabacs, sur certains territoires », commente le président national de la Confédération des buralistes, en visite dans ce commerce jeudi 19 mai. Et celui-ci d’anticiper la remarque d’éventuels détracteurs : « Il ne s’agit pas de remplacer les services publics, mais de les rapprocher. »

En quittant le 12 cours de Verdun pour s’installer à sa nouvelle adresse, le tabac est passé de 30 à 112 m². Il peut ainsi multiplier les services, devenant un modèle de ce que la profession essaie de faire, depuis le lancement du Fonds de transformation, en 2018 (lire ci-dessous). « C’est exemplaire », s’exclamera même le président de la confédération, venu promouvoir le dispositif auprès des buralistes aindinois.

Sur le mur à gauche de la cabine photo, les étagères mettent en valeur une sélection de produits régionaux suivie, encore un peu plus loin, d’une offre de souvenirs et d’idées de cadeau, « déjà très présente dans les anciens locaux », relève le tenancier des lieux, Éric Sermier, qui a judicieusement placé les journaux consacrés à la gastronomie et au vin près des mets locaux, les magazines dédiés aux voyages en face des cadeaux. Un espace presse complété par de la papeterie. « Ça aussi, ça fait partie des objectifs du plan de transformation », souligne encore Philippe Coy.

L’enjeu de cette diversification est d’assurer la pérennité des bureaux de tabac, tandis que les politiques publiques visent à réduire le nombre de fumeurs. N’empêche, selon Éric Sermier, le tabac représente encore 40 % du chiffre d’affaires de son établissement.


Le Fonds de transformation

Signé entre l’État et la Confédération des buralistes en 2018, le Fonds de transformation vise à compenser pour les distributeurs de cigarettes, le plan de réduction du tabagisme qui a porté progressivement le prix du paquet à 10 euros, jusqu’à novembre 2020. Il s’agit de permettre aux acteurs du secteur de réinventer leur point de vente en déployant de nouvelles activités, fidèlement à la baseline de la confédération : « Commerçants d’utilité locale ».

Ce fonds est doté 100 millions d’euros sur cinq ans et accessible jusqu’au 31 décembre 2022. Pour en bénéficier, le ou la buraliste doit d’abord faire réaliser un audit de son établissement et de sa zone de chalandise. Ensuite, si son projet correspond aux critères d’attribution, il peut voir financés ses travaux à hauteur de 30 %, dans la limite de 33 000 euros.


218

L’Ain compte 218 buralistes (23 500 en France).


Sébastien Jacquart

Photo : Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, Éric Sermier et Nathalie Debourg, présidente départementale.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

L’Ain a son Camping Paradis

Le département vient d’accueillir son tout premier camping du label, inspiré de la célèbre série télévisée. Qui n’a pas déjà entendu parler de la série de téléfilms français “Camping Paradis” diffusée sur TF1 ? Désormais, l’Ain possède son propre camping...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO de l’Ain du 18 août 2022

100% en ligne, feuilletez votre magazine ECO de l'Ain n°32-33 du 18 août 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l'imprimer, mais aussi...

LIRE LA SUITE

Toploc privilégie l’humain et les vacances nature

À Annecy, la plateforme en ligne de petites annonces de locations de vacances vise les séjours loin des villes et sélectionne des hôtes valorisant leur territoire. Expériences à la clé. « Où vais-je dormir et comment je m’occupe ? », sont les deux...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS