Thonon : l’hôpital va être soigné

Thonon : l’hôpital va être soigné

Les Hôpitaux du Léman vont enfin être modernisés. Début des travaux en mai 2021.

Il devenait impératif de reconstruire la barre centrale qui date de 1968. Ces locaux ne sont plus fonctionnels, on a des problèmes sur les réseaux techniques et on perd beaucoup d’argent à les réparer.” Eric Djamakorzian, directeur des Hôpitaux du Léman (HDL), ne cache pas sa satisfaction de savoir que l’établissement thononais va enfin être modernisé. Annoncée officiellement le 17 juin, la décision prendra la forme d’un chantier en mai 2021 pour une mise en service du nouveau bâtiment en janvier 2023.

La délégation du GHT Léman Mont-Blanc à l’ARS.

Pour l’instant, poursuit-il, son emplacement n’est pas encore tranché. Il se situera soit derrière l’hôpital, vers les urgences, soit devant, vers le parking.” L’opération, de 30 millions d’euros, sera financée pour moitié par l’Agence régionale de santé (ARS) et pour moitié par le Fonds mutualisé d’investissement du Groupement hospitalier de territoire (GHT) Léman Mont-Blanc, lui-même composé de sept établissements.

Le projet est certes beaucoup moins conséquent que celui imaginé il y a une dizaine d’années et qui avoisinait les 120 millions d’euros, mais il est plus certain qu’il se réalise. La barre centrale ne sera que partiellement détruite – jusqu’au deuxième étage – après la mise en service de la nouvelle structure. Cette dernière, qui répondra aux normes actuellement en vigueur, apportera davantage de confort aux patients comme aux personnels. “La population ne cesse d’augmenter dans notre secteur, explique Eric Djamakorzian, on est sur la sellette au niveau des urgences et de l’hospitalisation. Ces locaux neufs permettront une meilleure prise en charge.” Sans toutefois que le nombre de lits n’augmente : il sera toujours de 180. L’établissement réalise tous les ans : 36 000 hospitalisations d’une durée moyenne de 2,91 jours, 10 000 interventions en bloc opératoire, 42 000 passages aux urgences, 147 000 consultations externes et est le lieu de naissance de 1 500 bébés.

D’une superficie de près de 6 500 mètres carrés, le nouvel édifice hébergera les unités d’hospitalisation de 30 lits organisées autour de plateaux logistiques communs. Il regroupera les unités d’hospitalisation du pôle chirurgie, du pôle mère-enfant, de court séjour gériatrique et de médecine polyvalente.

Construit en 1968, le bâtiment principal est à bout de souffle.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ