Tourisme : un été 2020 inédit pour les stations de montagne

par | 14 Août 2020

En Savoie Mont Blanc, la montagne affiche une fréquentation en forte hausse en août, après un mois de juillet en demi-teinte. L’apparition d’une clientèle nouvelle et la météo exceptionnelle ont fait la différence, et ce malgré l‘annulation de nombreux événements. Petit tour d’horizon.

(actualisé le 15 août) Alors qu’à l’approche de l’été et début juillet, les professionnels du tourisme avaient quelques craintes (justifiées) en raison de la pandémie, les voilà globalement rassurés. Depuis début août, les touristes sont légion en station. Ceux-ci en quête de grands espaces, d’air pur et d’activités de pleine nature ont préféré la montagne, fuyant le littoral et la côte Atlantique bondés trop anxiogènes. 

Fréquentation et consommation records

« Après un léger démarrage en juillet, août dépasse l’entendement », confirme dans un large sourire Alexis Bongard, directeur de l’office de tourisme des Gets, avant de confier « Nous grignotons le retard pris au début de l’été alors que l’événementiel est appauvri ». Et tout le monde s’y retrouve : hébergeurs, commerçants, restaurateurs… Même constat aux Carroz, qui a rarement connu si bel été, avec des chiffres jamais atteints. « Nous faisons le plein principalement avec des courts séjours et beaucoup de réservations de dernière minute », indique, à son tour, son homologue Philippe Poëttoz. Dans la station du Grand Massif, qui compte 3 900 lits chauds (hors centres de vacance), tous les voyants sont au vert. À commencer par les taux d’occupation : 62 % la première semaine, 70 % la deuxième et un taux prévisionnel de 69 % la troisième semaine « mais le réalisé sera bien supérieur », précise-t-il, pointant une croissance à deux chiffres par rapport à l’été 2019. Du côté des commerçants, 80 % déclarent une consommation en hausse, comprise entre +5 %… et +50 %, proche de celle enregistrée l’hiver. Les restaurateurs, eux, font état de +10 à +25 %, avec une forte appétence pour les plats à emporter. En Savoie, à Tignes, le cumul de fréquentation atteint +18 % du 04 juillet au 7 août par rapport à N-1 « avec une forte concentration sur les deux premières semaines d’août, celle du 08 au 15 enregistrant 88 %, soit +3,5 points », souligne Marion Lapouble, attachée de presse de Tignes. Un peu moins aux Saisies, station familiale dans le massif du Beaufortain, qui enregistre tout de même +7 % sur l’ensemble de l’été, avec un taux d’occupation en août de 80 %. « Tous les commerçants affichent un chiffre d’affaires augmenté de +20 à +30 %… pour certains, c’est la meilleure saison estivale qu’ils aient jamais connu », se réjouit Olivier Reydellet, directeur de l’office de tourisme des Saisies, pour qui l’été 2020 sera incontestablement celui de tous les records. L’affluence a été aussi très forte du côté des Aravis. Au Grand-Bornand, les taux d’occupation sur les quinze premiers jours d’août tutoient 80 %, contre 67 % l’année dernière à la même date. Un été qualifié à bien des égards d’« inédit » par l’ensemble des socio-professionnels en montagne.

Le village du Grand-Bornand, au coeur des Aravis, attire cet été de nombreux touristes ©D.Machet – Le Grand Bornand Tourisme

Une clientèle nouvelle émerge

Quant à la clientèle, et comme on pouvait s’y attendre, elle est essentiellement française. Conséquence du Coronavirus, « nous avons vu arriver cet été une population nouvelle de jeunes familles avec des enfants en bas âge », observe Philippe Poëttoz aux Carroz. Même son de cloche au Grand-Bornand. « Les propriétaires de résidences secondaires qui profitent habituellement de la station l’hiver sont venus cet été, mais aussi la clientèle de proximité, plus nombreuse, et d’autres touristes qui ne fréquentent pas la montagne », détaille Isabelle Pochat-Cottilloux. Ailleurs, c’est pareil. À l’instar des Contamines Montjoie, « où l’on constate également un afflux nouveau de Français », observe son maire François Barbier. Et aussi aux Saisies, où la part des touristes français atteint 96 % !
À l’inverse, et conséquence, là encore, de la pandémie, les touristes étrangers long courrier – Chinois, Américains, Coréens, Japonais, Russes, Brésiliens… – sont les grands absents de cet été 2020. Seuls les Britanniques, Allemands, Suisses et Hollandais, en moins grand nombre, ont gagné les montagnes. À Chamonix, destination atypique du fait de sa clientèle à 50 % internationale, c’est loin d’être l’hallali. La Mecque de l’alpinisme enregistre un vrai manque à gagner. « Si juillet et août ont limité la casse, ce n’est pas pour autant que l’économie estivale se porte bien », déplore Nicolas Durochat… « quand on sait qu’à Chamonix la saison estivale commence en mai ». Cet été, la clientèle montagnarde étrangère aisée qui fréquente d’ordinaire la station est aux abonnés absents… remplacée dans une moindre mesure par une clientèle française de report, au pouvoir d’achat moins élevé et moins consommatrice. De son côté, Mathieu Dechavanne, président de la Compagnie du Mont Blanc, qui exploite entre autres les sites de l’Aiguille du Midi, du Montenvers et du Tramway du Mont Blanc, a bon espoir de finir la saison estivale à -40 % fin octobre (après -30 % en juillet et -80 % en juin) en raison d’une fréquentation en forte augmentation depuis la mi-juillet « comparable certains jours à celle de 2019 (compter jusqu’à 4 200 personnes par jour à l’Aiguille du Midi, contre 5 700 l’été précédent, à cause des mesures sanitaires) ». Reste toutefois l’absence totale de visibilité pour septembre et octobre, période où les groupes étrangers représentent le gros de la clientèle.

À Chamonix, l’Aiguille du Midi retrouve des niveaux comparables à ceux de 2019, avec un nombre d’usagers limité à 50 par cabine au lieu de 66, avec la mise en place des mesures sanitaires ©Pascal Tournaire

Les activités de pleine nature font un carton

Autre constat positif, cette clientèle franco-française est très friande d’activités de pleine nature, au grand air et sous le soleil… quand ailleurs dans l’Hexagone les épisodes caniculaires s’enchaînent. Partout, les cours de yoga, les randonnées, les balades en VTT, les vols en parapente, les cours d’escalade, la pêche, les activités nautiques et la baignade dans les lacs et plans d’eau remportent un vrai succès. Exemple fort, la base nautique de Tignes, dont le nouveau bâtiment a été inauguré fin juin, enregistre des records de fréquentation, et jusqu’à 1 700 passages par jour. Compte-tenu de la forte affluence, toutes les activités – stand up paddle, canoé, kayak, excepté le pédalo – gratuites pour les détenteurs de la carte My Tignes, se font uniquement sur réservation. Aux arcs, le Héro Pass, qui propose plus de trente activités dont le trail, le fitness, l’escalade, le Jardin d’aventures… et le tir à l’arc, est aussi en augmentation significative.

Séance Yoga aux Gets ©Keno Photographie Les Gets Tourisme
Aux arcs, la piste de mountain kart, ouverte l’été dernier, enregistre +20 % de fréquentation en juillet. Elle accueillera les 27 août les Championnats du monde de la discipline ©Raj Bundhoo

Le Grand-Bornand Tourisme évoque, pour sa part, « un besoin de reconnexion très fort à la nature, dans des conditions sanitaires sûres, où la distanciation physique est plus facile qu’ailleurs ».

Preuve en est, les ventes de cartes et de guides de rando ont progressé de 25 % dans la station des Aravis. Et les prestataires, guides et accompagnateurs de moyenne montagne et autres loueurs de vélo ne désemplissent pas. Tout comme les visites à la ferme, plébiscitées par les familles. « On assiste à une (re)découverte de la montagne dans son ADN. Un écho à un besoin de vivre autre chose », résume Isabelle Pochat-Cottilloux. « Et nous ne pouvons que nous en réjouir car la montagne l’été offre une multitude d’activités avec un bon rapport qualité/prix, il faut que nos clients en profite », poursuit Alexis Bongard. D’autant que la station des Gets ne manque pas d’atouts : golf 18 trous, nouveaux spa et galerie d’art… et aussi un parcours nocturne enchanté, Alta Lumina (une première en Europe), pour faire vivre aux vacanciers une aventure interactive dans un monde imaginaire au cœur de la montagne. Ouvert le 31 juillet, et à l’année, il affiche déjà complet. Aux Carroz, la luge sur rail été/hiver enregistre des chiffres de fréquentation proches de ceux de l’hiver et les clients n’hésitent pas à réserver des cours et des balades en VTT/ VTTAE, du canyoning… pour profiter de la montagne. Aux Saisies, « certaines journées, le parc de VTT électrique et de descente pris d’assaut, est vide… Le bike park, qui compte 12 pistes de descente VTT enregistre jusqu’à 12 000 passages sur une semaine », ajoute Olivier Reydellet. Le yoga, l’accrobranche, le pumptrack font carton plein depuis début juillet, mais aussi la randonnée, discipline reine… si l’on en croît la fréquentation croissante des sentiers.

Rando en famille au Grand-Bornand ©T. Vattard – Le Grand-Bornand Tourisme
Alta Lumina aux Gets. Imaginé et créé par le studio multimédia canadien Moment Factory, ce parcours nocturne enchanté invite à partir sur les traces d’un colporteur de musique et de sa montgolfière, et à suivre son voyage par-delà les montagnes.  Il en existe 12 de ce genre dans le monde ©Office de tourisme Les Gets

Plus d’animations pour compenser les événements 

Mais ne nous voilons pas la face, l’annulation des gros événements – tels la Pass’Portes du Soleil (7 911 participants de 53 nationalités en 2019) et la coupe du monde de VTT aux Gets, le festival Au Bonheur des Mômes au Grand-Bornand… mais aussi l’UTMB du Mont Blanc dans la vallée de Chamonix (10 000 trailers de 111 pays étaient attendus en 2020)  – ne passe pas inaperçue et pèsera de tout son poids à l’heure de faire les comptes en fin de saison. Pour autant, les stations ont voulu relever le défi et maintenir certains petits événements, à grand renfort de mesures sanitaires. Ainsi, le service événement de l’office de tourisme des Arcs a voulu innover en organisant, le 13 août, la première édition du Trail des Arcs, qui a rassemblé 120 participants.

« Pas question de faire totalement l’impasse si l’on veut offrir le meilleur à la clientèle », assure Alexis Bongard, même si la distanciation physique n’est pas toujours facile à gérer, cela demande des efforts d’adaptation mais aussi financiers. Le Covid a un coût ».

Spectacle aux Carroz, où masque et gel hydroalcoolique sont devenus obligatoires dans toutes les manifestations de plus de 10 personnes ©Office de tourisme Les Carroz

Par ailleurs, stations de moyenne montagne et en altitude multiplient les animations et les spectacles pour donner le change et faire plaisirs aux vacanciers. Aux Saisies, challenges trail individuel, montées cyclo, chasses aux trésors ont été développés pour satisfaire tous les publics. « Régulièrement nos clients nous témoignent leur satisfaction, et nous ne pouvons qu’être heureux », conclut Isabelle Pochat-Cottilloux, qui souligne « la mobilisation collective des acteurs de la station pour que l’été se passe au mieux. Tout le monde a joué le jeu ! »

Et après ?

Pour la suite, les prévisions sont plutôt favorables avec un prolongement de la saison jusqu’en septembre, qui enregistre déjà des réservations en hausse. Les demandes portent sur des séjours à la carte, avec des arrivées chaque jour et des durées très variables… ce qui implique nécessairement plus d’agilité et de souplesse de la part des opérateurs en station. Pour France Montagne, « Septembre s’annonce comme un mois riche en opportunités, notamment avec le passage du Tour de France ».
Plus globalement, et de l’avis des professionnels de la montagne, le cocktail Covid, canicule et reconnexion à la nature aura été “bénéfique“ et permettra très certainement, à la plupart des stations de Savoie Mont Blanc, de faire tout aussi bien, voire mieux que l’été dernier. La suite nous le dira.

Tour de France 2018 au Grand-Bornand, dans les Aravis ©C.Hudry-Le Grand-Bornand. Cette année, la 107e édition se déroulera du 29 août au 20 septembre avec une 18e étape, le 16 septembre, qui reliera Méribel à La Roche-sur-Foron sur 168 km avec la fameuse traversée du plateau des Glières.

Focus : Juillet en retrait, août en pleine forme
En août, le taux d’occupation prévisionnel des stations grimpe de +3,8 points comparé à la même période l’an dernier, a annoncé ce mardi l’ANMSM, Association nationale des maires de stations de montagne. « Avec un taux prévisionnel qui s’établit à près de 70 % pour la semaine du 8 au 15 août et augmente jusqu’à +5,6 points pour la dernière semaine d’août, les réservations sont en progression dans les stations de montagne », commente Charles-Ange Ginesy, président de l’ANMSM. Ce taux est plus élevé dans les Alpes du Nord où il atteint +4,3 points… et +6 points en Savoie Mont Blanc, par rapport à un an plus tôt, avec un taux d’occupation moyen autour de 70 %, selon l’observatoire Savoie Mont Blanc Tourisme (Source G2A), « sachant qu’août concentre traditionnellement 50 % des nuitées estivales », rappelle Murielle Della Mea, sa responsable médias. Avec principalement – un phénomène amplifié cet été – des réservations de dernière minute, «voire la veille pour le lendemain, quand ce n’est pas pour le jour même », constate France Montagne, qui enregistre au 12 août une hausse de 90 % des pages vues sur son site internet au regard de l’an dernier à la même date, avec une prédilection pour les pages météo, les activités de peine nature et les conditions d’accueil dans les stations (Covid oblige). Chiffre par ailleurs boosté par l’opération Montagne Solidaire en faveur du personnel soignant qui se voit offrir 876 séjours et de multiples activités de loisirs jusqu’à cet automne. 
Sur l’ensemble de l’été, juillet est en retrait dans de nombreux hébergements par rapport à N-1. Soit -1,3 point dans les Alpes du Nord. En Savoie Mont Blanc, le taux d’occupation des hébergements marchands sur les trois premières semaines n’a pas dépassé 38 %, soit une baisse significative de 10 points. Sont concernées principalement les résidences de tourisme, en raison de la promiscuité sur fond de crise sanitaire. S’agissant de septembre, les deux premières semaines indiquent, à date, des taux prévisionnels en hausse de 2 points. Sur la période estivale, du 04 juillet au 12 septembre, la fréquentation se maintient à l’équilibre, toujours selon les dernières prévisions de l’ANMSM.
Force est de constater que les stations de montagne qui attirent d’ordinaire une clientèle française tirent leur épingle du jeu, alors que celles dépendant d’une clientèle étrangère accusent un retard.

Photo Une : Base nautique de Tignes. Crédit AndyParant.com

_______________________

par Patricia Rey

_______________________

Découvrez également :

L’avenir des salles de cinéma ne tient qu’à un film

Depuis leur réouverture le 22 juin, les salles obscures traversent des heures sombres, avec une chute historique de leur fréquentation qui remet en cause leur pérennité. « C’est la sinistrose. Les chiffres sont catastrophiques. Toutes les salles réduisent la voilure faute de spectateurs, explique David Marguin, président du Syndicat des cinémas des Pays de Savoie (45 […]

Publi-reportage / Locaux professionnels trop petits : 4 solutions pour pousser les murs

Quand on est à l’étroit dans ses locaux mais que le déménagement est pour plus tard, il faut s’organiser pour rester efficace. Voici quatre solutions, avec nos conseils pour les mettre en pratique. 1. Louez un second local à proximité C’est le moyen le plus simple de...

Publi-reportage / 1ère visite en immobilier d’entreprise : 10 erreurs à ne pas commettre

Immobilier d'entreprise : vous pensez avoir trouvé le local professionnel propice à l’épanouissement de vos salariés et à la pérennisation de votre entreprise ? Vous êtes sur le point de le visiter mais vous avez peur que certaines choses vous...

1 semaine pour 1 emploi : l’opération nord-iséroise maintenue à Villefontaine

Organisé du 1er au 9 octobre en région Auvergne-Rhône-Alpes, l'événement se donne pour objectif de répondre à la crise économique tout en s'adaptant aux risques sanitaires. En Isère, en combinant rendez-vous physiques et digitaux, ce ne sont pas moins de 16 événements...

Marie-Pierre Montoro-Sadoux à la tête de Chambéry-Grand Lac économie

Première adjointe au maire d’Aix-les-Bains et conseillère régionale, Marie-Pierre Montoro-Sadoux  succède à Xavier Dullin à la présidence de Chambéry- Grand Lac économie. Lancé en 2017, le syndicat mixte œuvre au développement économique du territoire....

Votations : un vent progressiste souffle sur Genève et la Confédération

Rejet de l’initiative dite « de limitation » de la libre circulation, adoption d’un salaire minimum et d’un véritable congé paternité, initiative en faveur d’une nouvelle mobilité… Les Suisses s’ouvrent franchement au progrès social. Les résultats des votations du...

Crise : vers un retour anticipé à la normale

Patrick Croissandeau, directeur de la Banque de France dans l’Ain, a fait le point sur les dernières prévisions, plus favorables en septembre qu’en juin.  « Par rapport aux différents scénarios envisagés, nos pré­visions de septembre compa­rées à celles de...

Sportivement, économiquement, la JL rebondit

Pas d’équipe sans leader, pas de leader sans équipe ! Les 4e rencontres du leadership de la JL bourg basket ont étudié sportivement le sujet, tout en lançant la saison. À la JL Bourg Basket, la saison 2019-2020 qui s’est achevée pré­maturément à la 25e journée avec le confinement, c’est l’histoire de la bouteille à […]

Bourg en route vers un Salon de l’Habitat convivial et pratique

Après un printemps morose, les artisans trépignent de montrer leurs savoir-faire au public. Le Salon de l'Habitat de Bourg-en-Bresse privilégie donc les rencontres. Préparé de manière à pouvoir se tenir quel que soit le niveau d'alerte Covid retenu pour le département...

Votre magazine ECO de l’Ain du 1er octobre 2020

100% en ligne, feuilletez votre magazine Eco de l’Ain n°40 du 1er octobre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! Pratique, non ? 🙂

Banque populaire : résultats impactés par la Covid-19

Le premier semestre 2020 a été synonyme, pour la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes (BPAURA), de résultats en baisse. Son produit net bancaire s’est ainsi replié de 5 %, à 328 millions d’euros. Une conséquence directe du contexte économique découlant de la crise...

Rebondir avec le Rotary

Le Rotary Annecy vient de lancer une opération d’aide bénévole aux TPE, artisans, commerçants, indépendants et autres micro entrepreneurs. Intitulée Rebondir, elle peut leur permettre d’obtenir des conseils et une analyse d’experts ainsi qu’un soutien moral et...

Placements : une épargne plus prudente pour faire face aux imprévus

La crise liée à la Covid-19 a rebattu les cartes de l’épargne. Les auralpins privilégient maintenant l’épargne de précaution plutôt que les projets à long terme. «Trente pour cent des Auralpins déclarent posséder un seul produit d’épargne, et 53 % plusieurs. Ils sont...

Office de tourisme Aix-Riviera des Alpes : le président réélu

Michel Frugier, dont le mandat de président de l’Office de tourisme Aix-les-Bains Riviera des Alpes arrivait à terme, a été reconduit dans ses fonctions pour six ans, le 22 septembre. Olivier Rognard, maire de Ruffieux et Nicolas Mercat, maire du Bourget-du-Lac, sont...

Les grands cols sous la neige

Les cols de l’Iseran et du Galibier ont pris leur manteau d’hiver. Le Département de la Savoie les a donc fermés à la circulation le 24 septembre. Le lendemain et le surlendemain, les fermetures suivantes ont été nécessaires : le Petit Saint-Bernard, le Mont-Cenis, la...

André Montaud, nouveau président de l’Office de tourisme du Lac d’Annecy

Mercredi 16 septembre, André Montaud, 62 ans, ingénieur en physique-électronique et chimie industrielle, a été élu président de l’Office de tourisme du Lac d’Annecy, en remplacement de Michel Rayot. Anthony Granger, 31 ans, cadre dans l’agroalimentaire et élu à la...

Pyramides d’argent 2020 : huit lauréats

Huit lauréats, sur 35 programmes immobiliers candidats, ont obtenu, le 24 septembre, un prix au concours régional des Pyramides d’argent 2020. Une compétition organisée par la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Alpes, qui ouvre la porte à l’échelon national...

Une semaine pour un emploi : c’est parti !

Du 1er au 9 octobre, l’opération « 1 semaine pour 1 emploi », organisée par Pôle emploi Auvergne Rhône-Alpes permettra de mettre en lumière 15 000 offres et de favoriser les mises en relation entre entreprises et candidats. 180 événement, dont 100 physique et 80...

Sénatoriales : un nouveau, quatre anciens

Le deuxième tour des élections sénatoriales avait lieu dimanche 27 septembre. En Savoie, où deux sièges étaient à pourvoir, Martine Berthet (les Républicains) a été réélue avec 613 voix. Cédric Vial, maire divers droite de la commune des Echelles, a quant à lui été...

Logement : le Codal cesse ses activités

Avec la baisse des taux, la structure avait perdu beaucoup de sens et n’était plus guère sollicitée. Par délibération de son conseil d’administration, le Comité départemental d’aide au logement (Codal) a cessé, depuis le 15 septembre, son activité d’aide à l’accession...

La BPBFC recrute des jeunes

La Banque Populaire Bourgogne Franche Comté (BPBFC), dont le territoire couvre tout le département de l’Ain à l’exception du Pays de Gex, annonce le recrutement de 50 alternants, en cette rentrée 2020. Elle leur propose des parcours sur-mesure, des formations adaptées...

Publi-reportage / Le Pêle coworking : espace de travail partagé de montagne, idéal pour télétravailler !

Niché au coeur des Aravis dans la station-village de La Clusaz, Le Pêle coworking soufflera sa 3ème bougie en décembre prochain. Découvrez les avantages du télétravail... en mode coworking ! Ouvert en 2017 et géré sous forme associative, le Pêle coworking accueille...

On recrute un.e commercial.e Vente d’espaces publicitaires !

Commercial H/F Vente d’Espaces Publicitaires Description du poste : Rattaché(e) directement à la Direction Commerciale, vos missions principales sont : Déterminer les besoins et attentes des annonceursProposer un plan de communication bi média (print +...

Tourisme : Le groupe Vacancéole ouvre son capital à des investisseurs

Vacancéole vient d’opérer une levée de fonds. Les deux investisseurs, Garibaldi participations et Crédit Agricole Alpes Développement, intègrent le capital pour 3,8 millions d’euros. Le groupe savoyard de gestion de résidences de tourisme a annoncé, le 24 septembre,...

Automobile : enfin l’heure de l’électrique ?

Dopés par la main très visible du gouvernement, les ventes de véhicules électriques et hybrides enchaînent les records. Leur part dans les immatriculations françaises s’envole pour flirter avec les 10 %. Une avalanche de nouveaux modèles et des prix toujours plus accessibles pourraient continuer de nourrir cette dynamique. Et si la fée électricité cessait enfin […]

Cluster Montagne : Appels à projets innovation 2020

Le cluster Montagne Labs lance un 8e appel à projets sur le thème de l'innovation pour le développement et la transition des territoires de montagne (sept enjeux : durabilité, performance, sécurité, attractivité, accessibilité, concertation et interactivité). Les...

Lettre ouverte à nos concitoyens : ensemble, défendons la liberté

Il n’est jamais arrivé que des médias, qui défendent souvent des points de vue divergents et dont le manifeste n’est pas la forme usuelle d’expression, décident ensemble de s’adresser à leurs publics et à leurs concitoyens d’une manière aussi solennelle. Si nous le...

ATMB et Eiffage s’associent pour verdir la route et leur image

Une “planche” expérimentale de 260 mètres vient d’être posée sur la route blanche, au niveau des Houches, pour tester la durabilité d’une nouvelle chaussée censément à empreinte carbone neutre. Dans un ballet d’allers et retours hypnotisant, deux compresseurs dansent...

Snowleader va déménager son siège et ses entrepôts

L’enseigne phygitale haut-savoyarde, spécialiste des articles de sport outdoor, va engager 25 millions d’euros dans la construction de son nouveau siège social à Annecy et l’installation de son centre logistique au Versoud dans l’Isère pour faire face à ses...

Salon de l’Automobile : Palexpo veut rouler en solo

Ayant renoncé à racheter le Salon de l’Auto, le centre d’exposition et de congrès de Genève s’apprêterait à organiser son propre rendez-vous automobile, dès mars 2021. C’est ce qui s’appelle un virage à 180 degrés. Après avoir négocié tout l’été pour racheter le...

Interview / Marc Touati : un “reset” pour sauver la France ?

Dans son dernier opus, « Reset », l’économiste Marc Touati oscille entre dure loi des statistiques, conseils aux entreprises et vision prospective d’un avenir qui ne pourra passer, selon lui, que par un reformatage du disque dur économique. Après l’annonce du plan de...

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 25 septembre 2020

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°39 du 25 septembre 2020 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. L’édition Savoie (73) : L’édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf, l’imprimer, mais aussi rechercher dans la publication ! […]

La Brasserie du Mont-Blanc ouvre son capital

La Brasserie du Mont-Blanc, à La Motte-Servolex, annonce l'entrée à son capital de Garibaldi Participation à hauteur de 10 %. Fondée en 1999 par Sylvain Chiron et Dolin, société régionale spécialisée dans la fabrication de sirops et de liqueurs, la Brasserie du...