Une formation pour les scieurs

Une formation pour les scieurs

La Fédération interprofessionnelle du bois Auvergne-Rhône-Alpes lance un cursus pour former 14 demandeurs d’emploi aux métiers du sciage. Un secteur en forte tension.

Pour répondre aux difficultés de recrutement des scieries régionales, la Fédération interprofessionnelle du bois Auvergne-Rhône-Alpes (Fibois AuRA) déploie pour la première fois un dispositif de formation aux métiers du sciage. Dédiée aux demandeurs d’emploi, cette formation rémunérée de quatre mois se déroulera de septembre à décembre et offrira dès janvier 2020, un emploi durable aux 14 stagiaires, dans l’une des 13 entreprises impliquées dans le dispositif.

Les candidats intéressés ont rendez-vous dans les deux centres de formation, le 24 juin à l’école technique du Bois de Cormaranche-en-Bugey (dans l’Ain) ou le 1er juillet au CFA d’Ambert (dans le Puy-de-Dôme). Ils rencontreront les entreprises des départements de l’Ain, l’Isère, la Drôme, la Haute-Loire et le Puy-de-Dôme, lors d’une séance de recrutement organisée sous forme de speed dating. Pour toute information complémentaire, les candidats peuvent se rendre dans les agences Pôle emploi et sur le site internet www.fibois-aura.org.

« Près de 400 scieries sont installées en Auvergne-Rhône-Alpes et si certaines sont artisanales, le secteur tend à s’industrialiser, précise la Fibois AuRA. Ces dernières années, elles ont fortement investi dans la mécanisation, l’automatisation et la numérisation afin de moderniser leurs métiers et leurs procédés industriels. Elles ont ainsi pu gagner en productivité, en qualité de sciage et développer de nouveaux produits à plus forte valeur ajoutée (charpente rabotée, montant d’ossature, bardage…). Aujourd’hui les scieries de la région, qui emploient déjà près de 3 000 salariés, souhaitent augmenter leurs effectifs mais se heurtent à des difficultés de recrutement. »

Pour répondre à cette demande, la fédération crée donc un cursus financé par le Conseil régional et Pôle emploi. Les 400 heures de formation — élaborée en étroite collaboration avec les entreprises — sont complétées par 100 heures de stage. Équipés de simulateur de sciage, de lignes de sciage et d’outillage dédié à l’affutage, les centres de formation de Cormaranche et d’Ambert valorisent la pratique. Plus de la moitié de la formation se déroulera dans leurs ateliers, ainsi qu’en entreprise pour aborder les opérations du parc à grumes et du sciage, le séchage, les différents types d’usinage, l’affutage, les opérations de maintenance, etc.

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.