Visiobois : la filière a son pôle

par | 19 Déc 2013

«A l’instar de l’agroalimentaire ou de la plasturgie, la filière bois a désormais un pôle bien identifié, s’est réjoui Yann Cruiziat, maire de Cormaranche-en-Bugey, jeudi 12 décembre, pour l’inauguration de Visiobois. Un pôle de services, un pôle de formation, un pôle culturel.»

Initiée en 2010 dans le cadre du livre blanc de la filière, cette construction aura mobilisé de nombreux acteurs. D’un montant de 820000 euros, Visiobois s’étend sur 300 m2 avec des bureaux, une médiathèque, un studio pour accueillir les intervenants de l’école du bois et de la MFR, ou encore des stagiaires, mais surtout, un espace d’animations de 80 m2. «Nous souhaitions un bâtiment moderne et innovant», a rappelé Guy Saunier, directeur de la Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain. Isolé en ouate de cellulose, il affiche une consommation de 40 kWh/m2/an. «Les bardages extérieurs laissent apparaître des vides, des pleins et des transparences pour exprimer toute la variété du bois, décrit l’architecte, Christophe Mégard. A l’intérieur, les essences se mêlent pour illustrer la variété, la clarté et la légèreté des lignes.» La filière a gagné son pari et tient là son fleuron. …

0 commentaires

Découvrez également :

Ski : les ESF prennent le virage du “toute-saison”

À la veille de l’hiver, le Syndicat national des moniteurs du ski français fait le point et affiche ses ambitions pour 2023. Avec ses 17 000 “pulls rouges” (et 300 nouveaux diplômés par an) répartis dans 220 écoles, 2,5 millions de clients, 4 000 jeunes en...

LIRE LA SUITE

Ski alpin : un Critérium sans les dames

À Val d’Isère, la 67e Coupe du monde de ski alpin ne durera qu’un week-end, les 10 et 11 décembre, en l’absence des épreuves féminines, au grand dam de l’organisation. Le Critérium de la première neige de Val d’Isère ouvre traditionnellement le bal des épreuves de...

LIRE LA SUITE

Publicité