Visite au cœur du Musée de la Résistance

par | 29 Juil 2021

Cette été, le site mémoriel s’ouvre aux familles et aux plus jeunes, avec un espace dédié, en plus de ses expositions temporaires et de ses collections habituelles.

Depuis le 5 juillet, le Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain (MRDA) dédie un espace aux familles. Petits et grands sont invités à profiter de ce lieu de détente, du mercredi au lundi, aux horaires d’ouverture, au tarif de 7 € par adulte, gratuit pour les moins de 18 ans. De plus, des visites guidées des expositions temporaires « Prisonniers de guerre. A l’épreuve de la captivité (1940-1945) » et « Tiens ta langue, sous le pinceau des soldats en 1940 » sont organisées en juillet et août, sur réservation : 9 € pour les adultes et 2 € pour les 6-18 ans. Et en écho à cette exposition, le musée organise un concours de dessins, du 1er septembre au 16 octobre, sur le thème « Résiste aux infox ».

Installé à Nantua, haut lieu d’histoire et de mémoire Résistante, depuis le 12 août 1985, grâce à l’association des Amis du Musée départemental d’histoire de la Résistance et de la Déportation de l’Ain et du Haut-Jura, au soutien de la commune et du Conseil départemental de l’Ain, le site a fait l’objet d’une profonde rénovation en 2015, rouvrant le 10 septembre 2017 après 16 mois de travaux, avec une scénographie complètement renouvelée. De nombreux parcours de vie d’habitants de l’Ain ou d’acteurs de la Seconde Guerre Mondiale dans le département sont présentés au fil de la visite, mettant en lumière l’engagement d’hommes et de femmes du cru dans le combat pour la Liberté. Au cours d’une année 2020 « contrariée » par la pandémie de covid-19, l’équipe du musée a poursuivi son travail sur les collections et les expositions. « Notre mission est d’œuvrer pour la transmission et la citoyenneté. Nous travaillons sur la mémoire, centrée sur les événements de la Seconde Guerre Mondiale à travers le vécu des habitants de l’Ain. En français, en anglais ou en langue des signes, le visiteur peut approfondir ses connaissances par l’intermédiaire de 5 h 30 de témoignages des “acteurs” de cette période », commente Florence Saint-Cyr Gherardi, responsable du musée (en photo ci-dessus).

Attention, depuis mercredi 21 juillet, le public majeur doit présenter un pass sanitaire ainsi qu’un justificatif d’identité, pour découvrir le musée et ses expositions temporaires.


En pratique

  • Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain, 3 montée de l’Abbaye, 01130 Nantua.
  • Ouvert, sous réserve des directives nationales, jusqu’au 15 novembre, du mercredi au lundi de 10 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures, jours fériés inclus. Fermeture exceptionnelle le 1er novembre.

Carole Muet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Next Summer : le business d’abord !

L’industrie de l’outdoor s’est rassemblée les 13 et 14 septembre à Albertville pour présenter les produits printemps-été 2022. Un salon qui se veut avant tout fédérateur post-crise. Après des mois d’interruption en raison de la crise sanitaire, le monde...

LIRE LA SUITE

Trialp se chauffe à l’huile usagée

La société savoyarde, spécialisée dans le tri et la valorisation des déchets, modernise sa plateforme de traitement des huiles, devenue obsolète. « Cette plateforme a été décidée il y a un an pour permettre à la fois d’améliorer les conditions de travail et la...

LIRE LA SUITE

Covid-19 : le passe sanitaire fait débat

Passe sanitaire oblige, les établissements de santé sont contraints de se réorganiser. Les syndicats s’inquiètent du manque de personnels. « Le passe sanitaire est un non-sens », s’insurge Angélique Neutens, secrétaire générale de la CGT au Centre hospitalier...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest