L’unité de production n° 2 de la centrale nucléaire du Bugey a été découplée du réseau électrique le samedi 18 janvier 2020. Ce premier arrêt programmé de la campagne de maintenance 2020 marque le début des quatrièmes visites décennales des réacteurs de la centrale du Bugey qui s’étendront jusqu’en 2023 et feront intervenir plus de 4 000 personnes quotidiennement sur l’installation industrielle. Pour faire face à cette forte affluence, la centrale a totalement réaménagé ses parkings et a construit un deuxième réfectoire. Cet arrêt, particulier dans la vie d’une centrale, a pour objectif, après avis de l’Autorité de sûreté nucléaire, de permettre la poursuite d’exploitation des réacteurs de Bugey pour 10 ans supplémentaires en toute sûreté. À titre préventif, certains composants d’envergure seront remplacés, comme l’un des tambours filtrants situés dans la station de pompage. Le programme de maintenance de cette visite décennale représente un investissement de plus de 59 millions d’euros.