Les entreprises mobilisées pour le challenge de la mobilité

par | 15 Juin 2018

Le 7 juin, la Région invitait chacun à se rendre au travail autrement qu’en voiture. Témoignage de structures de la 3CM qui ont relevé le défi.

« Nous avons été trahis par les grèves à la SNCF et par la météo, mais nous avons beaucoup de covoiturage. Notre parking était à moitié vide », se réjouit Olivier Rousse, DRH de F2A. L’équipementier des secteurs de l’acoustique et de l’aéraulique, frigorifique et thermique avait inscrit ses services marketing et commerciaux (46 personnes à Dagneux) au challenge de la mobilité, jeudi 7 juin. Cette invitation de la Région à venir au travail autrement, le temps d’une journée a rencontré une belle adhésion, avec 24 covoiturages, cinq personnes en télétravail et une courageuse cycliste qui ne s’est pas laissée intimider par le risque d’orages, contrairement à quatre de ses collègues.

Gestion des déplacements

Pour sa première participation, l’entreprise n’a pas souhaité associer au défi, l’usine de Béligneux. « Le problème est que nous fonctionnons en horaires décalés, justifie le DRH. Dans le cadre de notre certification Iso 14001, nous avons exploré différentes pistes comme la création d’un système de transport entre l’entreprise et la gare ou comme la mise en relation interentreprises des salariés pour qu’ils puissent covoiturer. Nous avons mis en place l’indemnité kilométrique vélo. Celle-ci s’élève à 25 centimes du kilomètre nets de charges pour les salariés comme pour la société, dans la limite de 200 euros par an. De plus, parmi nos cinq télétravailleurs du jour, quatre pratiquent le télétravail régulièrement depuis un an. »

F2A n’est pas seule à avoir relevé le défi sur le territoire. Désireuse de remporter le challenge de la mobilité, la communauté de communes du canton de Montluel (3CM) avait invité toutes les entreprises du territoire à la suivre dans cette aventure pour faire candidature commune. Carrier, Hexcel, Mobilier Bois Design et Initiative Plaine de l’Ain Côtière (Ipac) avaient également répondu à l’appel. « C’est un moyen à la fois de réduire nos impacts environnementaux et de créer une dynamique collective, estime Virginie Têtard, responsable QSE de Carrier. Parmi nos projets, figure l’achat de véhicules électriques pour les échanges entre nos sites de Montluel et Culoz. Nous réfléchissons, dans le cadre du renouvellement de nos flottes de véhicules pour les commerciaux, à des modèles plus propres. Enfin, nous encouragerons dans les prochaines semaines, à poursuivre les efforts. Pour ce challenge, nous avons eu 25 personnes à vélo et 10 covoiturages. »

Dynamique collective

« Entreprise verte depuis plusieurs années, avec des politiques actives de choix des matériaux et de gestion de nos déchets, il était évident pour nous de participer à ce challenge, estime Érika Torunski, dirigeante de Mobilier Bois Design. Sur 12 personnes, nous avons deux covoiturages, un cycliste et un marcheur. »

« Notre territoire compte 12 000 actifs dont seulement 44 % occupent un emploi local. Nous gagnons par ailleurs 300 habitants et 200 emplois chaque année. Il nous faut donc développer des solutions de transport, explique Philippe Guillot-Vignot, président de la 3CM. Nous avons donc décidé d’établir un schéma directeur des modes doux. Un troisième parking de covoiturage est en cours de création. Nous conduisons un projet de transport à la demande pour 2019. Et nous expérimentons le déploiement d’une offre de vélos à assistance électriques associée à la mise en place de bornes de recharge. » Pour l’intercommunalité, le challenge de la mobilité était un moyen de promotion des modes de transport alternatifs.

Challenge de la mobilité F2A

Les équipes marketing et commerciales de F2A se sont fortement mobilisées, pour ce challenge.


Remise des prix

La 3CM accueillera sur son territoire, la remise du prix départemental du challenge de la mobilité, le 6 juillet à 18 heures, chez Only Kart.


Par Sébastien Jacquart

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest