Alterosac : l’affaire est dans le sac

par | 29 août 2022

La Scop haut-savoyarde fabrique des sacs et produits textiles réutilisables comme alternative au jetable et ouvre une deuxième boutique à Sallanches.

Proposer une alternative durable et zéro déchet aux sacs plastiques jetables, c’est le credo d’Alterosac, entreprise fondée en 2016 par Florence Herickx, jeune entrepreneuse belge installée en Haute-Savoie. Des sacs à vrac de différents formats en lin français et en coton biologique qu’elle fabrique de manière artisanale dans son atelier à Boëge, dans le Chablais.

Des emballages durables et réutilisables

Très vite, l’entreprise, devenue une Scop, se diversifie et élargit ses gammes aux univers de la cuisine (couvre-plats, filtres, étamines, serviettes) et de la salle de bain (lingettes démaquillantes, protections féminines, mouchoirs, pochettes…).

« Tous nos produits sont confectionnés en Haute-Savoie, en collaboration avec deux ateliers d’insertion à Thonon-les-Bains et en Île-de-France pour les grosses séries et faire face aux pics de production », souligne Florence Herickx, qui privilégie les producteurs français autant que possible. « Des entreprises que nous sélectionnons pour leur engagement et qui partagent nos valeurs. »

Des sacs à vrac déclinés dans différentes tailles – crédit Aterosac

Les produits (environ 50) sont vendus dans les épiceries vrac et bio, soit une centaine dans l’Hexagone, auxquelles se greffent quelques magasins en Suisse, Allemagne, Belgique et au Luxembourg. « 80 % de notre fabrication est réservée aux professionnels et 20 % aux particuliers via notre site en ligne et notre boutique à Annemasse », détaille la gérante de la Scop, qui compte sept associées (toutes des femmes) parmi les onze salariées et affiche un chiffre d’affaires de 600 000 euros en 2021 (Ndlr, le prévisionnel 2022 devrait être sensiblement identique, contre 938 000 en 2020).

Le gros des ventes porte principalement sur les lingettes démaquillantes et les couvre bols – fabriqués chaque mois par milliers – alors qu’au lancement d’Alterosac, les sacs à vrac remportaient la faveur des consommateurs. « Aujourd’hui, ceux qui se vendent le plus sont les sacs à pain et à baguette achetés par les boulangers eux-mêmes », constate la dirigeante.

Alterosac, qui vient de déménager son épicerie à Annemasse, rue du Château Rouge, où sont vendus produits alimentaires secs et cosmétiques solides ou liquides rechargeables, en ouvrira une deuxième à Sallanches en octobre, dont elle vient de racheter le fonds de commerce. Une manière aussi de valoriser ses produits.


par Patricia Rey
Photo Une boutique Alterosac à Annemasse – crédit Alterosac


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Fonds frontaliers 2023 : combien touche votre commune ?

À l’occasion du vote de la 51e tranche de la Compensation financière genevoise, découvrez en détail les montants versés aux communes haut-savoyardes. Le Département de la Haute-Savoie a reçu 275,7 millions d’euros en 2023, en hausse de 10,6 millions d’euros sur un...

LIRE LA SUITE

Panorama économique Industrie 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine hors-série "Panorama économique Industrie 2024" sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS