Aviation : Avialpes électrise le ciel

par | 11 Mar 2021

La compagnie aérienne Avialpes, basée à Annecy, vient d’acquérir le premier avion électrique en Auvergne-Rhône-Alpes, avec l’ambition à terme de proposer uniquement des vols touristiques zéro émission pour préserver la planète.

Grâce à cette acquisition, Avialpes, société cofondée par Emmanuel Réty et Jérémie Chaine, devient le premier opérateur privé en France à exploiter un avion 100 % électrique. Velis Electro – c’est son nom – est développé et produit par le spécialiste slovène Pipistrel Aircraft. Si ces deux passionnés d’aviation ont testé le premier prototype il y a deux ans, sa certification par l’EASA, Agence européenne de la sécurité aérienne, a pris du temps (Ndlr : une première mondiale). Un investissement de 200 000 euros qu’Avialpes juge indispensable et qu’il entend réitérer, même si le coût des avions électriques reste encore élevé. « C’est le prix à payer pour limiter les émissions de C02 et réduire les nuisances sonores de 80 % », assure Emmanuel Réty, directeur général d’Avialpes. Cet avion biplace (le pilote et un passager), qui présente les mêmes caractéristiques aérodynamiques qu’un avion thermique, a une durée de vol de 30 à 40 minutes à une vitesse de croisière de 160 à 180 km/h. Pour le recharger, il faut prévoir 1heure de temps. 

Objectif : effectuer des vols touristiques neutres en carbone

« Notre rêve “Green Aéro“ est d’effectuer tous nos vols touristiques avec un bilan énergétique nul d’ici cinq à dix ans », assurent d’une même voix Emmanuel Réty et Jérémie Chaine, bien décidés à faire bouger les lignes. Dans cette logique, ils prévoient d‘équiper le toit de leur hangar de 1 300 m2 de panneaux solaires pour produire leur propre électricité et recharger leur (future) flotte.
Si les vols ne sont pas encore commercialisés, la mise en service du Velis Electro est prévue la semaine prochaine. « Déjà une centaine de vols sont programmés uniquement avec nos partenaires », ajoute satisfait le dirigeant, qui se réjouit à l’idée de faire vivre une expérience de vol avec zéro impact sur l’environnement à ses clients. 


Cap sur le mont Blanc et les glaciers d’Argentière, du Tour, des Géants et des Bossons. Ici, survol de l’aiguille du Midi, un des sommets mythiques – Crédit photo Avialpes

3 000 passagers par an

Le Velis Electro vient compléter la flotte de huit avions, de 2 à 4 places, et le simulateur que possède Avialpes sur le site de l’aéroport d’Annecy.
La société, créée en 2008, réalise un chiffre d’affaires d’un million d’euros. L’activité se répartit entre les vols touristiques (35 %) et la formation jusqu’au brevet de pilote de ligne (65 %), son cœur de métier. Chaque année, Avialpes transporte 3 000 passagers (soit l’équivalent d’environ 2 500 heures de vol) et forme 30 à 40 futurs pilotes« Malgré le contexte de pandémie, nous avons enregistré une forte demande pendant les vacances de févier », souligne Emmanuel Rémy, pour qui l’avion est un vrai outil de promotion du territoire. Des touristes parisiens pour la plupart qui ont souhaité découvrir le mont Blanc et ses glaciers vus du ciel, tout comme le lac d’Annecy, deux circuits incontournables que propose Avialpes tout au long de l’année. 


Le Tour du lac d’Annecy, autre circuit phare, dure 20 minutes – Crédit photo Avialpes

______________________

par Patricia Rey

_____________________

Photo en Une : Le Velis Electro, crédit Avialpes.

Le Velis Electro en chiffres
– Autonomie : 50 mn de vol + réserves
– Longueur : 6,50 m
– Envergure : 10,70 m
– Poids à vide : 428 kg ; Poids maximum au décollage : 600 kg
– Puissance maximum du moteur au décollage : 58 kW
– Vitesse de croisière : 160-180 km/h
– Capacité 2 personnes : 1 pilote + 1 passager
– Rechargement d’1h pour 40 mn de vol

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Carisinfo et Lokalero font cause commune

En rachetant Lokalero et ses solutions connectées de collecte de dons, l’éditeur haut-savoyard Carisinfo complète la panoplie de ses offres et élargit son potentiel de clients. Sophie Boutrelle Avec GiveXpert, une...

Lire la suite

La Brasserie Malt Emoi se fait mousser

Nouveau lieu de production, nouveau lieu de vente directe et changement dans le pilotage, 2021 est une année de brassage, pour l’entreprise. C’est le moins que l’on puisse dire, cette année, « ça brasse » au sein de...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest