Bruno Savry : « Quand on est passionné, on s'intéresse »

par | 31 août 2017

À bientôt 50 ans, notre portrait de la semaine ne tient pas en place. Bruno Savry est du genre passionné, d’automobile et de natation.

En mai 68, Bruno Savry n’avait que quatre mois. Pas vraiment l’âge où la mémoire fixe les souvenirs, même lorsqu’il est question du mouvement social le plus important du XXe siècle en France. L’année suivante, pendant que le premier homme marchait sur la Lune en la personne de Neil Armstrong ; à Dijon, Bruno Savry faisait lui aussi ses premiers pas. Près de cinquante ans plus tard, la vie a suivi son cours mais Bruno Savry n’a jamais rompu le lien avec la ville qui l’a vu naître. « Dijon est mon fief. J’y rentre une fois par week-end, dit le chef d’entreprise, amusé et l’air décontracté. Ma vie professionnelle est ici dans l’Ain, ma vie sportive à Dijon ». Deux vies apparemment remplies pour le futur quinquagénaire qui les ponctuent régulièrement de projets. Après avoir été salarié durant 18 ans au sein de la société de publicité extérieure Giraudy, il a souhaité relancer sa carrière, animé par une soif de nouveauté. « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde, cite-t-il reprenant la phrase de Gandhi. J’aime beaucoup cette philosophie, elle est inspirante », sourit le PDG du groupe MLV France à la tête d’une équipe de sept salariés.

Une passion pour l’automobile

Bruno Savry a saisi les opportunités qui se présentaient à lui, quand bien même celles-ci relevaient du challenge. Aujourd’hui, sa société s’impose en leader national sur le marché de la location d’éléments de marbre. « Chaque voiture a une base différente. Passer un véhicule au marbre, c’est recourir à du matériel pour le reconstruire. Nous louons aux garagistes et carrossiers des solutions de redressage, de soudage et rivetage », résume le chef d’entreprise dans les locaux du siège de Confrançon, entre Mâcon et Bourg-en-Bresse. Dans l’atelier, la hauteur des plafonds impressionne autant que les boîtes d’éléments de marbre empilées. Chacune correspondant à un modèle de véhicule. Pour Bruno Savry, l’aventure dans les entrailles de l’automobile a démarré le 1er avril 2005 lors du rachat de Ménétré Location, une affaire familiale datant de 1989. « Quel homme n’est pas passionné de voitures ? Pour autant, c’était un véritable défi car je n’étais pas familier de la mécanique. Un ami m’avait parlé de la période délicate que traversait Ménétré Location, alors je me suis rendu sur place par curiosité », se souvient l’intéressé qui a conçu, dans la même veine, un centre de contrôle technique pour particuliers en 2009.

Une histoire de natation depuis l’enfance

Dans sa deuxième vie, Bruno Savry s’adonne à la natation depuis l’âge de 11 ans. « À l’époque, une piscine était en construction à Dijon. Je me rappelle que c’était un petit événement. Tous mes camarades pratiquaient le football, mais c’est la natation qui m’attirait. Je me suis lancé et j’ai appris à nager tout seul. J’ai toujours considéré la natation comme un sport élégant, un sport complet aussi car on travaille de la tête aux pieds, l’équilibre et la respiration. C’est une belle activité qui n’est pas traumatisante pour l’organisme », livre-t-il. Licencié au club de Chenôve pendant 6 ans, plusieurs fois champion de Côte-d’Or, il a accumulé les participations aux compétitions, par passion du sport. « Ma profession de dirigeant est assez prenante mais j’ai toujours un maillot de bain, des lunettes et une serviette pas loin », poursuit le chef d’entreprise-sportif, père de quatre enfants. Se fixer des objectifs, tel est le leitmotiv de Bruno Savry qui prépare depuis l’année dernière un brevet d’État de maître nageur sauveteur au Creps de Dijon. Plus tard, dans une troisième vie après l’automobile et les éléments de marbre, il ambitionne de monter un complexe sportif dédié aux sports aquatiques. « Quand on est passionné, on s’intéresse. Une fois qu’un projet est concrétisé, je veux penser au suivant, aller de l’avant. J’ai ce même raisonnement dans le sport : courir c’est s’entretenir, s’entraîner c’est pour un but précis. Le sport m’a permis de me construire en tant qu’homme et de trouver la sérénité dans mon travail. Je pense que chacun d’entre nous peut s’élever avec de l’envie ».


Repères

  • 5 janvier 1968 Naissance de Bruno Savry à Dijon
  • 1979 Découverte de la natation
  • avril 2005 Rachat de Ménétré Location
  • 2012 Groupe MLV France devient leader national
  • 2016-2017 Préparation du brevet d’État de maître nageur-sauveteur

Par Sarah N’tsia

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

BioTech : Olgram démarre une levée de fonds

La biotech d’Archamps vient de franchir un cap dans le développement de son traitement destiné à lutter contre l’immuno-dépression. C’est une algue que les Bretons ont l’habitude de donner à leurs animaux d’élevage pour leur faire du bien. Intrigué, Hervé Balusson,...

LIRE LA SUITE

Reprise d’entreprise | Histoire d’O (74)

Une reprise d'entreprise réussie s'anticipe et se prépare. Pour bien commencer, vous devez mûrir votre projet de reprise d'entreprise. Cette réflexion doit vous amener à analyser vos motivations et vos objectifs, bien définir votre projet en listant vos critères de...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS