Avec la signature du bail emphytéotique, du pacte d’associés et de la prise de participation dans la société chargée de sa construction et de son exploitation, la centrale photovoltaïque de Faverges-Seythenex entre dans sa phase opérationnelle.

La construction de la centrale photovoltaïque au sol de Faverges-Seythenex franchit une étape et entre dans l’opérationnel. La commune et la société Corfou Solaire ont signé trois actes majeurs : la prise de participation de la collectivité au capital de la société de projet qui construira et exploitera la centrale, le pacte d’associés et le bail emphytéotique.

Dix ans de gestation

Initié en 2010 et relancé en 2016 après une nouvelle étude du Syane, le Syndicat des énergies et de l’aménagement numérique de la Haute-Savoie, le programme prendra place sur les 3 ha de l’ancienne décharge de Faverges, déclassée depuis plusieurs années. Il  a bénéficié du support financier de l’Etat et de la Région au travers du programme dédié aux « territoires à énergie positive et pour la croissance verte » et de la loi sur la Transition énergétique de 2016.

2,2 millions d’euros d’investissement

Corfu Solaire (groupe Terre et lac) est associée à  55% avec la commune de Faverges-Seythenex (45%) pour porter cet investissement de 2,2 millions d’euros. D’une puissance de 2 500 kWc équivalent à la consommation de 1 000 foyers (hors chauffage électrique), la centrale devrait être mise en service en janvier 2021. Sa durée de vie escomptée est d’environ 40 ans, avec un recyclage des panneaux par l’éco-organisme PV Cycle programmé. La centrale remboursera en un an et demi l’énergie grise nécessaire à sa réalisation.

Le site de la Fourche à Faverges-Seythenex était autrefois une décharge. Il va être réaménagé pour accueillir la première centrale photovoltaïque au sol des Savoie.

Boucle locale

Principalement conçue et construite par des entreprises de la région, la centrale injectera 25% de l’énergie produite dans une boucle locale intégrée dans un rayon de 7 km maximum qui alimentera en énergie les collectivités, artisans et industriels du secteur. Capé à 55 euros/MWh, le tarif de l’électricité vendue sera compétitif par rapport au prix de marché. Les 75% restant de la production de la centrale seront injectés sur le réseau dans le cadre d’un contrat d’achat classique.

Retombées économiques

Avec la réalisation de la centrale photovoltaïque, l’ancienne décharge qui génère actuellement des coûts d’entretien permettra à la commune de recevoir un loyer. Les 200 000 euros d’Ifer (Imposition sur les entreprises de réseau) liés à la production d’électricité seront partagés par la Communauté de communes des Sources du lac d’Annecy et le Département.

Le calendrier

Le premier semestre 2020 est consacré aux travaux d’aménagement du site et  au démarchage des entreprises souhaitant être alimentées via la boucle locale. Cet été, les habitants seront invités à participer au financement de la centrale. Les panneaux photovoltaïques seront installés entre septembre et décembre 2021. En parallèle, de nouveaux sites de production seront recherchés et identifiés.

Crédit photos ; Terre et Lac / Ville de Faverges-Seythenex