Ain : l’île Chambod dans sa chrysalide

par | 5 Nov 2020

Le syndicat de l’île Chambod projette une métamorphose totale du site dans les mois à venir.

Particulièrement fréquentée, l’Île Chambod est un lieu incontour­nable pour les Aindinois et les touristes de passage. Pour valoriser le site naturel, le Syndicat mixte de l’île (Smae), soutenu par le Département, s’est engagé dans un ambitieux projet de revalorisation du site avec la volonté de préserver le mieux possible son patrimoine naturel. « L’Île Chambod rive droite et le site Merpuis rive gauche sont plus que des lieux de tourisme, ce sont des lieux de rencontres des per­sonnes et des connaissances. C’est une formidable opportunité pour le départe­ment d’harmoniser les savoir-faire et d’attirer les acteurs de l’économie de demain sur notre territoire afin de trans­mettre les valeurs qui nous sont chères, explique Clothide Fournier. Il faut réconcilier l’Homme avec la nature, fédérer autour de ce projet et rassembler ce qui en apparence s’opposait. » Le syndicat souhaite trans­former l’Île en lieu emblématique en faveur du tourisme, de la culture, de l’environ­nement, du handicap, de la pédagogie. « Nous voulons en faire une vitrine départementale. »

Cinq axes

Pour restructurer le site, le projet comprend cinq actions différentes. Le premier d’entre eux vise à fluidifier le trafic en optimisant l’organi­sation du stationnement. Les nouveaux emplacements devraient permettre de faire face au pic de fréquentation du site lors de la période estivale, sans oublier une sécurisation des accès pour les usagers. Toujours dans cette optique de fluidité, le pôle accueil se verra redéfini. Le visiteur aura une lisibilité plus claire du site dès son arrivée. Le bâtiment devrait être plus grand et plus moderne. Sur l’île même, une extension de la plage nord vers le sud par le biais de graviers roulés devrait améliorer le confort les utilisateurs. En parallèle, les enfants pourront profiter de nouvelles aires de jeux bien particulières. « En Auvergne Rhône-Alpes, nous serons les seconds à proposer une aire de jeux totalement adaptée à tous les enfants, qu’ils soient ordinaires ou extraordi­naires. J’ai eu à cœur de faire de ce lieu un endroit de réconcilia­tion, une terre d’accueil pour tous. » De nombreuses zones enherbées vont être créées, sans oublier une nouvelle signalétique informative pour permettre aux piétons de décou­vrir les vingt hectares de l’Île. Le côté Merpuis ne sera pas oublié. En effet les abords de la voirie et des lieux de détente seront restructurés pour gagner en fonctionnalité. Des jeux inclusifs feront également leur apparition sur ce secteur. Mais aussi des sanitaires publics.

Travaux de groupe

La valorisation des Gorges de l’Ain et de l’Île Chambod mobilise de nom­breux acteurs. Ainsi le Smae, le Département de l’Ain, l’agglomération de Bourg-en-Bresse et la Communauté de communes Rives de l’Ain-Pays de Cerdon, les communes de Serrières et d’Hautecourt-Romanèche, la Région Aura, accompagnés par Aintourisme se sont réunis pour plancher sur ce projet. Débutant cet automne, les tra­vaux devraient durer jusqu’au prin­temps 2021, pour un site opérationnel l’été prochain. Le coût global est estimé à 2,2 millions d’euros. Pour enrichir l’offre d’hébergement, le Smae a lancé un appel à projets pour la création d’unités d’hébergements touristiques de type nature, permettant un position­nant futur sur les séjours courts. À vos bonnes idées !


Création

L’île artificielle s’est formée en 1960 avec la mise en eau du barrage d’Allement, sur la rivière d’Ain. Mesurant 20 hectares, elle ne désemplit pas l’été avec une fréquentation moyenne de 28 000 à 30 000 personnes. En 2020, 36 000 personnes se sont pressées sur ses abords.


Par Joséphine Jossermoz

Une Eco de l'AinCet article est paru dans le magazine ECO de l’Ain du 5 novembre 2020. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire, mais aussi nos suppléments et hors-séries, c’est ICI et ICI.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La santé des dirigeants en péril

L’observatoire Amarok a communiqué les résultats d’une nouvelle étude portant notamment sur le risque de burn-out des entrepreneurs. Depuis le début de la crise sani­taire, l’observatoire Amarok et le Labex...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest