5% d’élèves supplémentaires en 10 ans

Avec 1,5  million d’enfants scolarisés, la région enregistre une hausse des effectifs deux fois plus importantes que celle observée au niveau national.

L’Insee profite de la rentrée scolaire pour se pencher sur les effectifs scolaires. En Auvergne-Rhône-Alpes, 1,5 million d’enfants sont concernés dont 800 000 pour le premier degré (de la maternelle au CM2). Les départements les plus peuplés (le Rhône et l’Isère) concentrent logiquement le plus grand nombre d’effectifs et d’écoles. Sur les Pays de Savoie, 219 243 élèves étaient attendus à la rentrée 2017 dont 66 854 en Savoie (36 865 en primaire, 29 989 dans le secondaire) et 152 389 en Haute-Savoie (85 678 dans le primaire, 66 711 en Haute-Savoie).

6000 écoles sur le territoire

Les 6000 écoles recensées sur le territoire régional permettent à 82% des enfants du primaire d’être scolarisés dans leur commune de résidence. Cette part tombe à 41% pour le secondaire. Selon l’Insee, le nombre d’enfants scolarisés entre 2006 et 2016 a progressé, en Auvergne-Rhône-Alpes, de 5% avec une hausse plus conséquente dans le primaire que dans le secondaire.

La Haute-Savoie en tête

Les effectifs globaux par département suivent les évolutions générales de population. La Haute-Savoie figure, avec l’Ain et le Rhône, dans le peloton de tête avec une progression de 12,1% du nombre d’élèves. A l’inverse, la Savoie se place, comme l’Ardèche et la Loire, parmi les départements où l’évolution est très faible (0,1%).  Pour les trois départements (Haute-Loire, Allier et Cantal) de l’ex-Auvergne, le nombre d’élèves accueillis en 2016 est inférieur à celui de 2006.

La scolarisation des 2 ans en baisse

Utilisé comme variable d’ajustement, la scolarisation des enfants de deux ans est en baisse. Entre 2006 et 2016, elle recule de 14 points dans la région avec désormais moins d’un enfant sur huit de moins de deux ans scolarisé. La Haute-Savoie et la Savoie sont les deux départements de la région où ce taux est le plus bas. Les zones d’éducation prioritaire (Zep) échappe au mouvement. La part des enfants de moins de 3 ans scolarisés dans ces zones se situe à 22% en Haute-Savoie, 48% en Savoie. Sans aucune Zep sur son territoire, la Haute-Loire affiche un taux de 56% qui constitue un record national.

@Flickr

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.