Des drones pour contrôler les lignes et poteaux électriques

Une équipe de techniciens spécialisés en travaux sous tension d’Enedis s’est formée, jeudi 19 septembre, au pilotage de drone. Son utilisation permet de mieux diagnostiquer l’état des poteaux et des lignes électriques avant une intervention. Pour organiser cette formation dans les meilleures conditions, la commune de Saint-Martin-Le-Châtel a mis à disposition son ancien stade de rugby. Dégagé des arbres et coupé du vent, celui-ci offre en effet des conditions idéales.

Gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, Enedis forme depuis 2017, des télépilotes de drone. Les informations collectées avec ces appareils permettent de gagner en efficacité dans la programmation des maintenances préventives et d’éviter la découverte d’éventuels aléas.

La formation de télépilote requiert un brevet théorique et une formation pratique de 15 jours. En 2019, Enedis, a obtenu de tester une forme expérimentale de règlementation simplifiée. Ce scénario de vol avec drone, baptisé S0, prévoit des aménagements spécifiques. En contrepartie, le télépilote doit disposer d’un système de cartographie en temps réel pour s’assurer qu’il survole bien une zone autorisée. Trois jours de formation théorique, puis deux jours de formation pratique permettent aux techniciens TST de prendre rapidement en main un drone et utiliser cet « oeil déporté » au quotidien.

 

Enedis Drone

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ