Pour Pierre Villefranque, directeur régional grand Rhône d’Oséo Rhône-Alpes, les trois facteurs de développement sont l’innovation, l’international et l’investissement. Trois «i», illustrés par des témoignages, lors de la conférence «Développer son entreprise, c’est possible !» organisée par le Medef Rhône-Alpes sur le salon des entrepreneurs, les 15 et 16 juin à Lyon.

Société rhodanienne spécialisée dans les projets complexes qui nécessitent une ingénierie de haute expertise et une technologie de pointe, Adetel est passée de 100 à quelque 600 salariés en 10 ans. «Pour cela, nous avons réinvesti systématiquement tous les résultats, explique le PDG. Et puis, nous bénéficions du statut particulier de société de recherche, avec un budget du ministère.»

Avec 170 personnes, Adduxi entre dans la catégorie des PME à potentiel. Equipementier automobile de rang 2 à Bellignat, elle vise en 2011, un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros. «C’est une stratégie de niche qui nous a permis de percer», raconte Alain Palisse pour qui la technologie est facteur de développement.

Côté finances, Adduxi a trouvé des soutiens en Suisse, quand les banquiers français et européens jugeaient l’entreprise trop petite. …