L'édito de Myriam Denis : "Gravitation "

par | 02 mars 2017

Il y a des jours comme ça. Des périodes où vous enchaînez les déconvenues et les difficultés. Ça nous arrive à tous. Et c’est un peu ce que vit François Fillon, finalement.

Myriam Denis

Poulain identifié de la droite, promis aux honneurs de la République, largement favoris des primaires, l’homme accuse le coup d’une dégringolade inimaginable il y a encore quelques mois de cela. Et il accuse également, au passage, le gouvernement « solennellement » de laisser « se développer dans le pays un climat de quasi-guerre civile ». Pourquoi ? « Des manifestants d’extrême gauche viennent perturber mes déplacements. » On pourrait presque l’imaginer taper du pied par terre en prononçant cette phrase. C’est vrai, quoi. Ce n’est pas juste tout de même. François Fillon reproche vertement aux manifestants de « perturber la campagne, décrédibiliser les élections et affaiblir la démocratie ». En réalité, monsieur Fillon, vous n’aviez peut-être pas besoin de manifestants un peu brutes de décoffrage pour ça. L’affaire dans laquelle vous êtes englué avec le Pénélopegate, permet de considérer, avec toute la hauteur de vue qui s’impose, que vous avez largement écorné votre image. Celle des élections aussi. Quant à la campagne, elle a tellement été parasitée par cette affaire que votre programme est quelque peu passé au second plan. Même si, j’en conviens, vous semblez repartir à l’offensive, un peu tard néanmoins. Autour du poulain de la droite gravitent moult candidats, dont une, au moins, ne paraît pas souffrir d’un déficit d’image faisant suite à une quelconque déferlante médiatico-juridique. C’est Marine Le Pen. La frontiste populiste continue sa lente et irrémédiable progression dans les intentions de vote. Dans un récent meeting, elle s’est même offert le luxe de mettre en garde les magistrats, de « ne pas contrecarrer la volonté du peuple ». D’ailleurs, si elle doit répondre de quoi que ce soit devant la justice, ce sera après l’élection présidentielle, selon le n°2 du FN. Intéressant, comme point de vue. Cela signifie-t-il une immunité totale devant la justice, dès lors que vous aspirez à la plus haute fonction de l’État ? Faire la preuve de sa probité pourrait pourtant être judicieux dès lors que l’on prétend vouloir gouverner un pays. En tout cas, l’un comme l’autre candidat se rejoignent sur un point : l’attaque virulente et récurrente des médias. Ce qui me rappelle un certain Donald Trump, friand de l’exercice, insultant régulièrement la presse américaine.

« FAIRE LA PREUVE DE SA PROBITÉ POURRAIT POURTANT ÊTRE JUDICIEUX DÈS LORS QUE L’ON PRÉTEND VOULOIR GOUVERNER UN PAYS. »

Cette stratégie anti-médias n’est pas nouvelle, n’en déplaise aux candidats. Un discours méprisant, largement assorti d’une théorie du complot, analysée par de nombreux politologues. Un complot empêcherait un ou une tel(le) d’accéder au pouvoir, une manière habille et adroite de s’attirer aussi, les sympathies.

Dans le même temps et sur une autre planète, Emmanuel Macron détaille son projet économique. Qui présente des ressemblances troublantes avec celui de François Fillon, tout en étant, pour partie, inscrit dans la droite ligne de François Hollande. Faire du neuf avec du vieux est souvent un exercice délicat à accomplir.

Et puis, si l’on sort du microcosme des candidats à la présidentielle, l’électron (plus ou moins) libre Najat Vallaut-Belkacem vient de sortir son livre « La vie a plus d’imagination que toi ». Une autobiographie retraçant le parcours de cette femme, avec en notes de fonds, la défense de ses réformes vis-à-vis de l’éducation. Chacun sa méthode pour essayer d’apparaître comme le maître de son univers. Et avec les égos souvent surdimensionnés de tout ce petit monde, les sept « nouvelles » planètes découvertes au cœur du système Trappist-1 ne seront peut-être pas de trop.

Myriam Denis

Rédactrice en chef adjointe
m.denis@eco-ain.fr

Le dessin de Faro

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 17 mai 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°20 du 17 mai 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS