Foires et salons : le retour de la Covid-19 contamine l’événementiel

par | 2 Oct 2020

Les annulations suivent le rythme de progression du coronavirus. Les organisateurs espèrent sortir de la crise au printemps.

Progiciels s’en sort bien. Car, du Simodec à Mieux Vivre (Rochexpo), de Saveurs et Terroir au Salon alpin de l’hôtellerie et des métiers de bouche (Savoiexpo), en passant par les Journées transfrontalières (Annemasse), la foire de la Saint-André (Annecy) ou la Coupe du monde de biathlon (Le Grand- Bornand), les annulations “volontaires” d’événements économiques ou grand public sont tombées en averses ces jours-ci.

D’abord en raison du risque d’annulation forcée, sur décision préfectorale, à la dernière minute. Ce fut le cas, en mars, pour le Simodec, et Rochexpo en avait alors été pour plus d’un demi-million d’euros de sa poche. En décidant eux-mêmes et plus en amont, les organisateurs s’évitent une note trop salée : pas de frais d’installation engagés, pas d’exposants à rembourser. D’autre part, en raison de la jauge de public rassemblé : 5 000 visiteurs (masqués) autorisés en même temps, dans un espace clos, en situation “normale”, mais seulement 1 000 en “zone d’alerte renforcée” (le troisième échelon sur quatre dans le nouveau zonage du ministère de la Santé).

Zone dans laquelle ont déjà basculé les agglomérations de Grenoble et Lyon. Impossible à envisager pour des événements qui, habituellement, accueillent 20 000 ou 30 000 personnes, fût-ce en trois ou cinq jours. Mais les annulations de salons sont aussi la conséquence d’une désaffection : les réservations de stands n’étaient pas à la hauteur sur le Simodec et sur Mieux Vivre, reconnaît Rochexpo.

« Que ce soit l’organisateur de l’événement, un exposant ou un prestataire, qui va encore oser prendre le risque d’envoyer ses équipes ? », interroge Yann Clavillier, directeur de l’office de tourisme d’Annecy. Et le public aussi a tendance à rester chez lui : la Foire de Savoie (11- 21 septembre) affiche une fréquentation en baisse d’environ 25 %. À Aix-les- Bains, le festival de scrabble, encore programmé le 24 octobre et d’ordinaire pris d’assaut par un millier de joueurs, n’enregistre pour l’instant que 400 inscrits, sur les 700 places disponibles selon les nouvelles normes sanitaires.

Espoir et volontarisme

Et puis il y a les aspects purement pratiques. Saveurs et Terroir comme le Salon des métiers de bouche faisaient la part belle à la dégustation sur stands : pas gagné avec le masque obligatoire. Pire, la restauration sur place, encore autorisée à table (pas debout) mais déjà fortement déconseillée, pourrait être bientôt totalement interdite.

Là, ce sont même les “petits” congrès et séminaires qui pourraient être annulés en cascade. Pour autant, les organisateurs d’événements ne baissent pas les bras. D’abord, ils croisent les doigts en espérant sauver les dates encore maintenues : Scrabble à Aix-les-Bains, Art3F et Salon de l’étudiant (Rochexpo), salons du mariage et de l’immobilier ou Grand Ski (Savoiexpo)…

« Être inventifs »

Ensuite, ils bénéficient… de nouvelles demandes. Celles des associations, des entreprises et même des collectivités. Confrontées aux nouvelles normes sanitaires, ces structures ont besoin d’espaces plus grands qu’à l’ordinaire pour leurs assemblées, conseils et autres séminaires. Pour les parcs d’expositions et centres de congrès, cela reste toutefois une maigre consolation. En outre, ces organisateurs et hébergeurs d’événement s’appliquent tous à rester visibles. Réseaux sociaux, démarchage téléphonique, communication web…

Dans leur viseur : le printemps 2021, vu comme la fin du tunnel. « Le besoin de se réunir, au-delà des “visio”, va demeurer », conclut Justine Louis, de l’office de tourisme d’Aix-les-Bains. « À nous d’être inventifs, de proposer des nouvelles solutions, comme, par exemple, de davantage utiliser les espaces extérieurs. » Petite bouffée d’oxygène, le gouvernement a annoncé, mercredi 30 septembre, la prolongation du chômage partiel indemnisé à 100 % pour le secteur de l’événementiel.


Par Éric Renevier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Salon mécaplastronique © JJ

Besoin de normes pour la plastronique

Plusieurs industriels se sont accordés sur le manque de structuration du secteur, lors du salon Mecaplastronic Connexion, le 13 octobre à Ainterexpo. «Il est important de préciser que la plastronique n’est pas une discipline concurrente de l’électronique...

LIRE LA SUITE

© Marco Del Torchio - Adobe Stock

Le hashtag fait son festival à Ainterexpo

La première édition du Hashtag festival ouvrira ses portes à Ainterexpo samedi 23 octobre, pour deux jours de totale immersion dans le digital et ses déclinaisons. «Le mot hashtag, c’est le lieu qui permet d’échanger sur la toile nos passions, nos sujets...

LIRE LA SUITE

Bientôt le renouveau pour le casino d’Évian

Le casino, exploité par Evian Resort, va subir d’importants travaux de rénovation pendant deux ans. Une opération estimée à 22 millions d’euros. En 2023, le casino d’Évian sera livré dans son nouvel écrin, avec l’ambition clairement affichée de renforcer...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest