Fréquentation : l’été s’annonce favorable en Auvergne-Rhône-Alpes

Les tendances pour la saison estivale sont encourageantes, avec des réservations en hausse de 4 points à 66 %. Les professionnels restent confiants.

Après un printemps jugé très satisfaisant par 68 % des professionnels du tourisme, en progression de 12 % par rapport à 2016, la fréquentation touristique en Auvergne-Rhône-Alpes affiche de belles couleurs pour l’été. Ainsi près de trois-quarts des acteurs sur ce marché se disent confiants… c’est mieux que l’an dernier, avec 11 points en plus.

Des réservations en hausse

Pour le mois de juillet, les réservations s’annoncent sous les meilleurs auspices. À date, elles atteignent 66 %, soit + 4 points par rapport à la même période un an plus tôt, et + 7 points au regard de la moyenne nationale (59 %), indique une enquête réalisée mi-juin par Auvergne-Rhône-Alpes tourisme en partenariat avec Novamétrie auprès de 800 professionnels du tourisme. Si l’on analyse ces chiffres dans le détail, cette dynamique est davantage portée par les clientèles françaises qu’étrangères. Côté hébergement, les campings et les meublés tirent leur épingle du jeu et affichent les meilleurs taux de réservation sur cette période.

Plus optimistes, les professionnels pour une grande majorité (75 %) estiment que le facteurs socio-économiques, à commencer par le pouvoir d’achat, le climat social et la croissance, pèsent sensiblement sur leur activité estivale… contre seulement 35 % un an plus tôt. À l’inverse, ils sont seulement 18 % à penser que les attentats de ce printemps en Europe auront une incidence sur la fréquentation touristique.

Parmi les événement marquants de l’été, le Tour de France figure en pole position et reste l’événement phare. D’ailleurs 25 % des professionnels interrogés lui attribuent un impact positif sur leur activité.

Focus sur le printemps

Selon Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, la fréquentation au printemps s’inscrit à la hausse dans toutes les zones, et notamment dans les villes où les professionnels semblent les plus satisfaits (70 %). Le taux d’occupation s’élève à 46 %, en stabilité par rapport à un an plus tôt. C’est dans les villes thermales que la fréquentation est la plus élevée, de l’ordre de 54 %, soit une hausse de 8 points. La clientèle est majoritairement française (85 %) et provient pour les 2/3 des régions Aura (39 %) et Ile-de-France (18 %).

Bonne nouvelle, la clientèle étrangère progresse légèrement (+ 2 points à 15 %) par rapport au printemps 2016. Les Britanniques arrivent, sans surprise, en tête (ils sont 47 %), suivis des Allemands (42 %) et des Belges (35 %).

Quant à la durée moyenne des séjours, elle est de 3,9 jours, excepté en stations thermales où elle atteint 8,2 jours. Sur cette même période, la recette moyenne par chambre s’élève à 62 euros, en hausse de 5 € mais elle est supérieure en montagne (compter 69 euros).

blank

L’abbaye d’Hautecombe vue depuis le lac du Bourget ©SavoieMontBlanc-Madelon

A propos de l'auteur

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.