Genevois : la guerre des taxis

par | 15 Avr 2021

Les taxis et VTC qui exercent dans le Genevois français ne décolèrent pas. La cause de leur courroux ? C’est la décision de Genève de se mettre à appliquer une disposition des accords bilatéraux de 1999 entre la Suisse et l’Union européenne qui limite la possibilité des taxis français à travailler sur le sol suisse à 90 jours par an et leur impose une déclaration préalable huit jours avant la réalisation de la prestation. Les intéressés jugent cette situation intenable en zone transfrontalière et ont notamment organisé une manifestation aux douanes qui a provoqué d’énormes bouchons le 12 avril dernier.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Les terrasses sans enthousiasme

Pour les professionnels de la restauration, l’échéance du 19 mai pose davantage de questions qu’elle n’apporte de solutions. Le calendrier de déconfinement présenté par Emmanuel Macron le 28 avril n’est pas le...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest