La chambre des notaires de l’Ain a mis à jour ses statistiques sur la conjoncture immobilière départementale. On apprend ainsi que sur la période du 1er novembre 2018 au 31 octobre 2019, le prix médian du mètre carré des appartements anciens a augmenté de 13,8 % pour s’établir à 1 960 euros. C’est la périphérie burgienne qui enregistre la plus forte hausse, 17,8 % à 1 810 euros du mètre carré, suivie du Haut- Bugey (+14 % à 1 100 euros) et de grande Dombes (+12,9 % à 1 760 euros). Seul le Pays de Gex enregistre une baisse, de 1,3 %, mais avec un prix du mètre carré à 3 920 euros. Les appartements neufs, eux, restent stables, +0,1 % à 4 880 euros du mètre carré.

Les maisons anciennes voient leur prix médian progresser de 4,2 % pour s’établir à 207 000 euros, avec une surface habitable moyenne de 110 mètres carrés et 830 mètres carrés de terrain. La plus forte hausse est observée à Bourg (13,8 %), tandis que sa périphérie enregistre l’une des plus fortes baisses (4,9 %), derrière le Bugey Sud (5 %).