Immobilier : Priams affiche ses ambitions nationales

par | 25 Mai 2022

Le promoteur et aménageur annécien Priams poursuit son développement dans l’Hexagone et remporte d’importants appels d’offres.

Que de chemin parcouru depuis 1997, année de la création de Priams par Antoine Machado ! Le promoteur immobilier, au départ très centré sur la Haute-Savoie et le Genevois, s’est déployé dans toute la France, ouvrant progressivement, en l’espace de quatre ans, quatre agences à Lyon, Paris, Marseille et Nice, la dernière en date, lancée il y a six mois. Dans le même temps, le groupe s’est exporté à la montagne où il multiplie les résidences d’hébergement touristique en Savoie Mont Blanc (Megève, Les Gets, Tignes, Val d’Isère, Courchevel, La Plagne…) et en Isère, à l’Alpe d’Huez, au point que ce secteur pèse désormais 30 % de son activité.

Plus de 100 opérations en cours

L’écoquartier Garden Park, à Ferney-Voltaire (Ain), intègrera logements, hôtel, crèche, conciergerie et espaces partagés ©Priams

« Actuellement, nous avons une centaine d’opérations de toutes tailles à diverses étapes d’avancement, dont 4 100 logements à venir représentant un chiffre d’affaires d’1,2 milliard d’euros », recense Thomas Machado, fils du président fondateur et directeur général de Priams (en photo). Parmi les projets en cours : l’écoquartier Garden Park à Ferney-Voltaire (Ain), où seront construits près de 400 logements et un hôtel. Récemment encore, il a remporté l’appel d’offres de La Plagne, pour 15 000 m² de surface de plancher à réhabiliter (résidence de tourisme et logements).

Mais s’il est un autre chantier d’envergure, c’est le hub mobilité de 30 000 m2 aménagé sur une ancienne friche sidérurgique à Micheville, dans le cadre de l’opération d’intérêt national Alzette-Belval, en Moselle. Avec au programme, des logements, bureaux, hôtels, commerces, restaurants, livrés en 2026. Et le spécialiste de l’habitat ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, puisqu’il prévoit de se diversifier dans l’immobilier tertiaire et les locaux d’activité. « Nous répondons à des concours via notre cellule “aménagements et grands projets” », confirme Antoine Machado.

Objectif : 500 millions d’euros en 2026

Une montée en puissance que le groupe a pu financer en lançant deux nouveaux emprunts obligataires en 2021, pour un montant de 70 millions d’euros (l’un de 40 millions en juillet, et l’autre de 30 millions en décembre) auprès d’investisseurs institutionnels. Vingt-deux millions serviront à rembourser celui émis en 2016. En parallèle, Priams a entrepris de faire évoluer son organisation en renforçant son comité de direction avec la nomination, en début d’année, de quatre personnes à des postes stratégiques. « Notre volonté est de structurer le top management pour répondre aux enjeux de l’habitat et tendre vers une industrie la plus décarbonée possible en étant proactifs », explique le président, qui annonce l’ouverture de 35 postes.

Plus de 200 M€ de chiffre d’affaires généré à fin mars 2022, en progression de 35 % (il était de 145,5 M€ en 2021) pour 130 salariés. 85 travaillent au siège social et à l’agence à Annecy, les 45 autres dans les quatre autres agences du groupe.

Au vu de ses nombreux projets, Priams, qui réalise un chiffre d’affaires supérieur à 200 millions d’euros (M€) à fin mars 2022 (+35 %), ambitionne de dépasser la barre des 300 M€ dès 2023 et des 500 M€ en 2026.

« Il faut espérer que le contexte international couplé à la hausse des coûts de construction, la pénurie des matériaux et la difficulté à obtenir des permis de construire à l’échelle nationale ne soient pas des freins durables à nos projections de croissance », conclut le promoteur, qui veut pouvoir « continuer à produire un habitat à un très haut niveau de qualité au meilleur prix, afin que nos clients accèdent à la propriété ». Le leitmotiv de Priams.


Patricia Rey
photo d’ouverture : Thomas et Antoine Machado – © Studio Fou d’images


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Low-tech : WeShift révolutionne la mobilité douce

Consortium regroupant quatre entreprises haut-savoyardes, WeShift lance un vélo électrique sans chaîne et une voiture électrique de moins de 300kg, disponibles à la vente dès 2023. Less is more et c'est better. La Bagnole a incontestablement été une des stars du...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 24 juin 2022

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°25 du 24 juin 2022 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Édition Savoie (73) : Édition Haute-Savoie (74) : Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en...

LIRE LA SUITE

Publicité

Pin It on Pinterest