L’ancien sénateur de la Haute-Savoie Jean-Claude Carle est décédé le 13 décembre.

Figure incontournable du paysage politique haut-savoyard, Jean-Claude Carle s’est éteint à Groisy, où il résidait, ce vendredi 13 décembre 2019. Il avait 71 ans et s’était retiré de la politique le 6 août 2018 pour, disait-il, “ouvrir la voie à une nouvelle génération d’élus“.

Né à Chambéry en 1948, Jean-Claude Carle a vécu son enfance à Sainte-Reine, dans le massif des Bauges, où résidait sa famille. Devenu agent technique, il a d’abord travaillé pour SNR Roulements avant de se lancer dans une longue carrière politique. Conseiller municipal de Groisy, conseiller général puis régional, il est élu sénateur de Haute-Savoie pour la première fois en 1995. Il le restera pendant 23 ans, après deux réélections (en 2004 et 2014), jusqu’à son retrait en 2018.

Jean-Claude Carle est décédé à l’âge de 71 ans. Crédit photo : DR

De ce parcours au sein de la Haute assemblée restent notamment une loi qui porte son nom ainsi que de nombreux travaux sur la formation. La loi éponyme du 28 octobre 2009 concerne le financement des écoles privées sous contrat avec l’Etat et est toujours appliquée.

Secrétaire du Sénat de 2001 à 2004, vice-président de 2011 à 2014, le Haut-Savoyard portait les couleurs de l’UMP. Trésorier de ce groupe politique au Sénat, il fut sous le coup d’une mise en examen fin 2016.

Apprécié pour sa disponibilité, ses qualités d’écoute et son empathie, Jean-Claude Carle est aujourd’hui salué par l’ensemble de la famille politique haut-savoyarde.