Lac Léman : le directeur de la CGN quitte ses fonctions

par | 23 janvier 2023

La Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN) se réorganise. Elle vient d’annoncer le départ de son directeur général Andréas Bergmann « en raison de divergence de vue… et d’un commun accord avec le conseil d’administration », déclare le groupe dans un communiqué.

En poste depuis 2019, il sera remplacé le 1er février par Pierre Imhof, jusqu’alors directeur général du territoire et du logement de l’État de Vaud, pour un intérim d’un an.

Après avoir rencontré des problèmes techniques sur ses bateaux mais aussi d’effectif, la CGN a réalisé un diagnostic et pris plusieurs mesures visant à poursuivre son développement. Elle veut renforcer ses équipes avec le recrutement de 14 personnes dans les mois à venir « afin de mieux répondre aux impératifs de l’exploitation, de l’entretien et de la gestion courante. »

Cette année 2023, qui marque le 150e anniversaire de la CGN, verra aussi la mise en service du premier Naviexpress, bateau ultra moderne à propulsion hybride de 700 places (le second sera opérationnel en 2024). Cette acquisition d’un montant de 30,3 millions de francs suisses s’inscrit dans un programme d’investissement historique de 60 millions CHF. À la tête déjà d’une flotte de 16 navires (7 bateaux Belle Époque et 9 modernes), la CGN entend ainsi intensifier son offre transfrontalière et augmenter la cadence entre Évian et Lausanne avec un bateau toutes les 45 minutes, au lieu d’1h30 actuellement.

Le groupe suisse devrait générer, en 2022, un chiffre d’affaires consolidé de 30 millions CHF (auxquels s’ajoutent 15 millions CHF de subventions) pour 230 salariés, indique Benoît Gaillard, président du conseil d’administration. L’an dernier, le transporteur a sensiblement retrouvé son niveau de fréquentation d’avant-pandémie sur ses lignes de transport public, tandis qu’elle dépassait celui de 2019 sur ses croisières touristiques.


La conception et la construction des Naviexpress ont été confiées à la société suisse Shiptec. Le premier reliera Évian à Lausanne et le second (en 2024) Thonon à Lausanne. Crédit Shiptec.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez également :

Édito | Sauver la montagne ?

Alors que l’avenir de la montagne suscite toujours autant d’intérêt et de passion, le rapport publié par Joël Giraud (1), ancien ministre de la Cohésion des territoires (et député radical des Hautes-Alpes), enfonce le clou. Et de manière plutôt opportune si l’on en...

LIRE LA SUITE

Domaines skiables : des investissements records

Les exploitants ont investi 546 millions d’euros dans les remontées mécaniques en 2023, notamment dans de nouvelles télécabines. Les équipements de loisirs progressent, participant à la diversification des stations. En 2023, les investissements concernent...

LIRE LA SUITE

Votre magazine ECO Savoie Mont Blanc du 1er mars 2024

100% en ligne, feuilletez directement votre magazine ECO Savoie Mont Blanc n°9 du 1er mars 2024 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés. Le saviez-vous ?Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document en .pdf,...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS