Les jeux vidéo, levier de croissance pour la région

Les jeux vidéo, levier de croissance pour la région
Les jeux vidéo, levier de croissance pour la région
Notez cet article !

La région veut faire de la filière des jeux vidéo l’un des enjeux de sa politique numérique. l’organisation du premier Game Summit, le 1er juin dernier, n’est qu’un premier palier.

La filière des jeux vidéo est devenue la première industrie culturelle de France, devant le livre et le cinéma. » Ce sont par ces mots que Samy Kéfi-Jerôme, conseiller régional au numérique, a planté le décor en ouverture du 1er Game Summit organisé, le 1er juin dernier à l’Hôtel de région à Lyon… avant d’ajouter : « Nous comptons aujourd’hui valoriser, miser et développer ce secteur.»

«Devenir la Silicon Valley d’Europe»

Concrètement, la région Auvergne-Rhône-Alpes va intégrer le jeu vidéo dans sa réflexion et son action économique globale. Pour ce faire, elle crée une mission que Samy Kéfi-Jérôme va conduire, sous la houlette de Juliette Jarry, vice-présidente déléguée au numérique. « Lorsque nous avons commencé à nous pencher sur l’univers des jeux vidéo, nous avons observé que notre région possédait des acteurs de poids en la matière, souligne-t-elle, et que nous devions donc les intégrer de manière directe à nos projets. Je rappelle que nous avons affiché l’ambition de devenir la Silicon Valley d’Europe. Le jeu vidéo intègre cette volonté politique. »

Dans les faits, Auvergne-Rhône-Alpes compte plusieurs centaines d’acteurs, dont 77 studios de développement et 7 laboratoires de recherche en la matière. Le Game Summit, qui fait figure de première étape de la mission régionale, semble démontrer le bien-fondé de la démarche, avec une quarantaine d’exposants et pas moins de 800 participants. « L’idée était de réunir une majorité de professionnels, explique Samy Kéfi-Jérôme, afin qu’ils révèlent leur savoir-faire mais aussi pour qu’ils se rencontrent. Et là, nous jouons notre premier rôle. Celui du réseautage. »

Le jeu vidéo, un relais pour l’industrie!

Après la mise en relation, la Région veut se pencher sur les questions de formation. « Nous sommes allés à la rencontre des entreprises du secteur qui nous ont toutes demandé, pas tant des subventions, que des solutions et de l’aide en matière de formation. Elles éprouvent de réelles difficultés à recruter des techniciens, à commencer par des développeurs et des codeurs, insiste Juliette Jarry. De fait, nous allons renforcer le dialogue avec Pôle emploi en ce sens, mais surtout mettre en place des passerelles avec le futur Campus Région du numérique qui ouvrira ses portes à la rentrée.» Dernier champ de réflexion, « nous avons aussi la possibilité de faciliter le contact entre des business angels et les entreprises afin que celles-ci puissent lever des fonds pour se développer», avance Samy Kéfi-Jérôme.

Si le jeu vidéo peut s’insérer dans l’économie régionale globale, il pourrait également servir de levier de croissance au monde de l’industrie traditionnelle. Comme le précise le conseiller régional au numérique, «le secteur produit une série d’innovations, à l’image de la 3D, des images de synthèse… et ces innovations peuvent être adaptées à l’industrie classique qui va connaître une véritable révolution technique à l’avenir. Notre but est de mettre en relation des industriels et des pros des jeux vidéo le plus rapidement possible. » La Région devrait faire un premier bilan de son action dans un délai de douze à quinze mois.

Des acteurs made in Savoie et Haute-savoie au top

Parmi les exposants du 1er Game Summit figuraient deux sociétés savoyardes et une société haut-savoyarde : Ark Innovation, R-Cade et Ubisoft Annecy. Ark Innovation, basée à La Ravoire, est une entreprise de R&D spécialisée dans les nouvelles interfaces numériques ; R-Cade, également installée à La Ravoire, filiale du distributeur savoyard de jeux vidéo E-Concept, fabrique des flippers et des bornes d’arcades numériques ; Ubisoft Annecy, filiale du groupe international éponyme, est un studio d’animation parmi les leaders mondiaux.

Une croissance de 18 % en 2017

Le monde du jeu vidéo ne cesse de progresser, en France et dans le monde. Chez nous, le secteur connaît une croissance à deux chiffres depuis plusieurs années. En 2017, elle a atteint 18 % pour un marché qui a dépassé les 4 milliards d’euros. Un record national. La branche emploie plus de 10 000 salariés. Là aussi, un record.
Au niveau mondial, rien que pour se rendre compte du phénomène, le jeu GTA, lors de sortie, a généré la somme de 3 milliards d’euros de revenus en trois jours…

Par Jean-François Pibre

Cet article est paru dans ECO Nord Isère du 8 juin 2018. Il vous est exceptionnellement proposé à titre GRATUIT. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI

Réseaux-sociaux-ECOMEDIA

ANNONCES LÉGALES : CONSULTEZ ET PUBLIEZ !

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

PUBLICITÉ

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

ARTICLES LES PLUS LUS

PUBLICITÉ

Articles Premium

ARTICLES PREMIUM

Premium

Latest
Les jeux vidéo, levier de croissance pour la régionNotez cet article !
This category can only be viewed by members.

Hors-série La Frontière en chiffres 2019

Hors-série La Frontière en chiffres 20194.4 (87%) 20 votes 100% en ligne, feuilletez directement votre hors-série La Frontière en chiffres 2019 sur ordinateur, tablette ou smartphone. Réservé aux abonnés Premium. Feuilletez l’édition ECO Savoie Mont Blanc : Feuilletez l’édition L’Extension : Le saviez-vous ? Vous pouvez afficher la publication en plein écran, télécharger le document […]

Contenu reservé aux abonnés premium

Je me connecte → log in

Je m’abonne → Premium Digital un an, Premium Digital 1 jour, Premium Digital 1 semaine, Premium Digital 1 mois or Premium Digital 6 mois

Besoin d'aide ? → digital@groupe-ecomedia.com