Miliboo lance Milistock, sa filiale logistique

par | 23 Fév 2021

Pour accompagner sa croissance, Miliboo a créé Milistock, une filiale dédiée à la logistique. Le spécialiste du mobilier design se donne ainsi la capacité de mieux maîtriser ses flux.

Milistock, la nouvelle filiale logistique de Miliboo, commence sa montée en puissance. Basée au siège de la marque à Chavanod, elle se déploie sur une surface de 20 000 m² louée dans le cadre d’un bail ferme de 7 ans, extensible à 9 ans, assorti d’une franchise de loyer d’un an. Le site choisi ? Saint-Martin-de-Crau, en région Provence Alpes Côte d’Azur. « Une implantation idéale au regard de nos flux de marchandises, à la réception ainsi que pour les expéditions de commandes en France et en Europe », précise Guillaume Lachenal, le PDG de Miliboo.

Une intégration de la logistique

La marque haut-savoyarde d’ameublement design externalisait jusqu’à présent sa logistique via un partenaire installé à Fos-sur-Mer. Mais elle détenait l’ensemble des outils et systèmes mis en œuvre par son logisticien et avait elle-même définit les procédures d’exploitation. En reprenant complètement la main, elle va gagner en flexibilité et en productivité tout en se dotant des capacités additionnelles dont elle a besoin pour accompagner sa croissance. « Externaliser notre logistique n’avait plus beaucoup de sens compte tenu de la taille atteinte par Miliboo et de ses besoins en espace. Il est plus facile pour nous d’avoir complètement la main sur l’outil », poursuit Guillaume Lachenal.

Recrutements

La mise en place de Milistock se fait progressivement. Depuis début 2021, les approvisionnements sont centralisés à Saint-Martin-de-Crau tandis que le site de Fos-sur-Mer se vide progressivement au fil des expéditions. La migration s’achèvera fin juin avec le transfert du stock restant sur le nouveau hub logistique. Une quinzaine de salariés a déjà été recrutée pour faire fonctionner le site et les effectifs continueront de s’étoffer progressivement.

Zéro déchets

L’intégration de la logistique permet à Miliboo de maîtriser l’ensemble de la chaîne de valeur et d’aller plus loin dans sa démarche écoresponsable. Elle va faciliter l’optimisation des flux de transport et limiter, à moyen terme, l’empreinte carbone. L’objectif est aussi de renforcer la politique zéro déchet déjà en place : des collaborations seront développées localement avec des filières innovantes et solidaires pour remettre en état les marchandises présentant un défaut et les revendre  dans des circuits adaptés.

Une stratégie multicanal

Fondée en 2005 sur le bassin annécien, Miliboo enregistre une forte croissance de ses ventes d’année. Son succès s’explique par sa positionnement multicanal : historiquement centrée sur la vente en ligne, la marque s’est diversifiée avec ses Milibootiks (Paris et Lyon) qui remportent un vif succès. « Nous essayons d’adapter le mobilier aux usages et attentes. Le mobilier connecté est par exemple l’une des pistes que nous explorons pour répondre à l’évolution de nos comportements quand nous sommes assis dans notre canapé », souligne Guillaume Lachenal.

Une forte croissance

Présentes commercialement dans 8 pays d’Europe, Miliboo et ses filiales ont réalisé  un chiffre d’affaires de 29,9 millions d’euros en  2019-2020 (clôture au 30 avril 2020), en hausse de plus de 30% par rapport à l’exercice précédent. Les ventes sont réalisées principalement en France (86% du chiffre d’affaires) et en Europe (14% ). Pour accompagner ses développements, le groupe qui emploie quatre-vingt-cinq salariés étoffe constamment ses effectifs.

La plateforme logistique de Miliboo se déploie sur 20 000 m² et emploie déjà une équipe de 15 personnes. @Miliboo

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

Le moral en berne des étudiants burgiens

Une enquête du campus de Bourg auprès de ses étudiants révèle beaucoup d'angoisse. En réponse, le Département élargit le public de sa plateforme d'écoute. « Cette période t'angoisse-t-elle ? » À cette...

Lire la suite

L’aide à domicile appelle au secours

Devant les difficultés de recrutement, les organisations associatives du secteur réclament une revalorisation des métiers. « Vous ne pourrez bientôt plus choisir de rester à domi­cile », voilà le cri...

Lire la suite

Publicité

Pin It on Pinterest