Le numérique synonyme de productivité pour les gendarmes aussi

par | 15 Nov 2018

Brigades et sous-officiers sont désormais tous équipés de tablettes et smartphones, avec des applications dédiées.

Pour la gendarmerie comme pour les entreprises, numérique rime avec gains de productivité. Depuis quelques mois, les brigades sont dotées de tablettes et les sous-officiers de smartphones équipés d’applications dédiées, regroupées sous l’appellation NéoGend. Il ne s’agit de rien d’autre que d’appareils grand public dont le système d’exploitation Androïd a été renforcé en termes de sécurité pour réduire le risque de piratage. Les applications dédiées permettent aux gendarmes d’accéder, sur le terrain, à un certain nombre de fichiers simplifiés : objets et véhicules signalés, personnes recherchées, permis de conduire, immatriculations et ressortissants étrangers. Le téléphone permet de recevoir des messages d’engagement et d’échanger, y compris par SMS et MMS, avec les personnes auprès desquelles ils interviennent. Et si le réseau mobile ne passe pas, les appareils utilisent le réseau radio des véhicules, auquel ils se connectent en Bluetooth.

Aide à la décision

« En mission, ces outils nous permettent de gagner du temps », a expliqué le Maréchal des logis-chef Florent Boisselet (photo), gendarme de la communauté de brigade de Ceyzériat, aux adhérents d’Acénord, l’association du centre économique nord de Bourg-en-Bresse, venus visiter, jeudi 8 novembre, la gendarmerie de la ville préfecture (lire notre édition du 15 novembre). « Par exemple, pour conduire les opérations Tranquillité entreprise, nous avons accès à une carte où figurent les établissements autour desquels nous devons patrouiller et où sont signalés les plus sensibles d’entre eux. Sur un événement, nous pouvons commencer à rédiger des notes et même prendre des photos qui sont aussitôt transmises sur un serveur sécurisé. Un collègue resté au bureau peut déjà commencer à préparer le dossier. Sinon, nous pourrons retrouver ces éléments plus tard pour rédiger notre rapport. » Les images, transmises au centre opérationnel et de renseignement, qui se charge de recevoir les appels et de déclencher les interventions sur tout le département (hors zone police), peuvent également servir à appréhender une situation avec davantage de recul que la personne présente sur le terrain et ainsi, à décider plus finement des moyens à engager.

Les gendarmes semblent vraiment goûter ces nouveaux outils. Pour le Maréchal des logis-chef Florent Boisselet, ils sont d’autant plus appréciables que les applis « évoluent en fonction des retours du terrain ». Les contrevenants, eux, regretteront sans doute que ces appareils soient équipés d’une appli pour rédiger les PV.


La gendarmerie dans l’Ain

On compte sur le département de l’Ain, 919 gendarmes qui couvrent 97 % de la superficie du territoire et 86 % de la population. Ces derniers traitent quelque 20 000 crimes et délits chaque année, avec pour problématique principale, les atteintes aux biens (vols et cambriolages, notamment).


Par Sébastien Jacquart

Une Eco de l'AinCet article est un complément du papier paru dans ECO de l’Ain du 15 novembre 2018 sur la visite d’Acénord à la gendarmerie de Bourg-en-Bresse. Il vous est exceptionnellement proposé à titre GRATUIT. Pour retrouver l’intégralité des articles de notre hebdomadaire mais aussi de nos suppléments et hors-séries, c’est ICI

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Découvrez également :

La renaissance du château de Tresserve

À Tresserve, Nicolas Tournier ressuscite ce château abandonné au bord du lac, pour en faire un lieu événementiel. L’hôtelier n’a pas hésité longtemps lorsqu’il a fallu acheter aux enchères le château de Bonport-Tresserve en 2013, pour la somme de...

LIRE LA SUITE

En Haute-Savoie, une première école pour les alpagistes

Les futurs alpagistes disposent désormais de leur propre école, située à 1 650 mètres d'altitude dans le massif des Aravis, en Haute-Savoie. Le concept existait déjà chez nos voisins suisses et italiens. La France possède désormais sa première école destinée aux...

LIRE LA SUITE

Mobilité : le Léman Express monte en cadence

Lancé en décembre 2019, le Léman Express prend peu à peu ses marques alors que la pandémie a perturbé sa mise en place. Pour autant les chiffres de fréquentation ont progressé au fil des mois pour inscrire le train transfrontalier comme une alternative à la voiture...

LIRE LA SUITE

Publicité

PUBLIEZ VOTRE ANNONCE LÉGALE EN LIGNE

Devis immédiat 24h/24
Attestation parution par mail
Paiement CB sécurisé

ANNONCES LÉGALES WEB

Consultez les annonces légales publiées sur notre site habilitées par la Préfecture >>

VENTES AUX ENCHÈRES

Consultez nos ventes aux enchères immobilières >>

publicité

abonnement

TESTEZ LE PREMIUM

3.50€ pour 1 semaine
Paiement CB sécurisé
Déblocage immédiat
Tous les articles premium

publicité

ARTICLES LES + LUS

Pin It on Pinterest